29 avril 2006

Différends entre le Roi de Sicile et le Prince de Monaco (III)

Autre acte de foi et hommage rendu le 10 août 1481 par Lambert Grimaldi Seigneur de Monaco à Philibert Duc de Savoye avec déclaration qu'il le reconnoissait pour son véritable Seigneur et Supérieur n'en ayant point et ne voulant point en avoir d'autre, et pour marque de reconnaissance et d'hommage, qu'il promettait d'élever trois fois, l'estendart de Savoye en haut de Sa Maison, ainsi que doit faire quiconque souhaitoit se mettre sous la défense de quelqu'un.

Autre acte d'investiture accordée le 5 novembre 1498 par Charles III Duc de Savoye à Lambert Grimaldi, Seigneur de Monaco, de onze parte de douze du lieu de Menton, de la totalité de Roccabruna, et de deux cent florins sur la gabelle de Nice, pour les quelles choses le dit Lambert Grimaldi a rendu à l'instant la foi et hommage, et presté, le serment de fidélité au dit Seigneur Duc.

Autre acte portant hommage et serment de fidélité presté le 14 mai 1494 par Lucien Grimaldi Seigneur de Monaco, Menton et Roccabruna, au dit Seigneur Duc Charles de Savoye avec déclaration de ne reconnaître autre Supérieur que ce Prince, et promesse d'élever l'estendart de Savoye au dessus de sa maison, et de le servir en guerre.

Autre acte passé à Monaco le 14 février 1506 devant Jacques Borriglioni Notaire à Sospello, Diocèse de Vintimille, portant pouvoir donné par Lucien Grimaldi à Pierre Grimaldi citoyen de Nice de pour lui et en son nom prester le serment de fidélité au dit Seigneur, Duc Charles de Savoye pour onze parts de douze du lieu de Menton, et la totalité de Roccabruna.

Autre acte d'investiture faite le 5 mars 1506 par le dit Seigneur Duc à Lucien Grimaldi en la personne de Pierre Grimaldi son procureur de la totalité de Roccabruna, de onze parts de douze du lieu de Menton, et de deux cent florins assignés sur la gabelle de Nice, les quelles choses Pierre Grimaldi au dit nom a reconnu par le mesme acte tenir en fief du dit Seigneur Duc, et lui en a à l'instant rendu la foi et hommage.

Une transaction passée le 5 octobre 1507 à Monaco devant Jean Isnardo et Antoine Botino Notaires, le premier à Villefranche et l'autre à Menton, en présence de témoins, entre Guillaume Blancardi comme ayant pouvoir de Charles Duc de Savoye, et Lucien Grimaldi Seigneur de Monaco, Menton et Roccabruna; par la quelle il a été convenu, que la connaissance des crimes qui se commettroient sur le territoire de la Turbie possédé par ceux de Monaco appartiendroit aux Officiers du Duc de Savoie, et que les crimes qui se commettroient dans le Port de Monaco seroient jugés par les Officiers du Seigneur de Monaco, à moins qu'ils ne fussent commis par des habitants du Comté de Nice, au quel cas la connoissance en appartiendroit aux Officiers du Duc de Savoye, le quel par la dite transaction a déchargé Lucien Grimaldi et ses successeurs de tous les services dont il estoit tenu tant pour un certain jardin qu'il possédoit près du port, que pour sa maison, à condition que lui et ses successeurs seroient tenus d'aller trouver le Duc par tout où il seroit, et là lui rendre l'hommage de la mesme manière, et conformément aux autres hommages que les Seigneurs de Monaco avoient rendus aux précédents Duc de Savoie.

Autre Transaction passée à Nice le 15 janvier 1508 devant le mesme Isnardo Notaire en présence de témoins entre les mesmes Parties et les habitans et communauté de Monaco, par laquelle entre autres choses il a esté convenu que si ces habitans refusoient de payer dix florins, qu'ils devoient tous les ans à cause d'un certain moulin où ils alloient faire moudre leur bled, il seroit permis an Duc de Savoye de le faire détruire, et de les empêcher d'en faire construire un autre au territoire de la Turbie.

Un acte passé devant Notaire à Nice le 2 mars 1526, par le quel Augustin Grimaldi Evesque de Grasse se donnant la qualité de Seigneur de Monaco a renoncé à un appel interjeté par lui à l'Empereur d'une ordonnance pénale qui lui avoit esté intimée de la part du Duc Charles de Savoye comme son sujet à cause des lieux de Menton et de Roccabruna, d'où l'on tire induction pour le Roi de Sicile comme Duc de Savoye que cet Augustin Grimaldi reconnoissoit le Duc de Savoye pour son Seigneur.

A suivre...

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+