22 septembre 2006

Dauphiné : Branche des seigneurs de la Porte, dite de Bocsosel-Montagneux

de la PorteSource : Nobiliaire universel de France, tome 1.
Auteur : Nicolas Viton de St-Allais
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36861f/f383.item

Armes : De gueules à la croix d'or.
Branche des seigneurs de la Porte, dite de Bocsosel-Montagneux.

  1. François DE LA PORTE Ier du nom de cette branche, chevalier, seigneur de Bocsosel, Montagneux, etc., était cinquième fils d'Aymard de la Porte Ier du nom, et de Catherine de Virieu. Il fut député, par les états de la province, vers le roi Henri III, pendant son séjour en Dauphiné en 1572. Il épousa, 1.° le 5 janvier 1571, Louise de Catinel, fille de noble Louis de Catinel seigneur de Doissin et de Saint-Pierre, et de Jacqueline de Vallin ; 2.° le 20 mars 1599, Antoinette de Boissac, fille de noble Pierre de Boissac , seigneur d'Avernois, et de Marie Athaud de Licieudegage. Il laissa du premier lit :
    1. Jean-Baptiste de la Porte, capitaine au régiment de Seault, lieutenant des gendarmes de Mgr. Gaston, duc d'Orléans, qui l'honorait d'une affection particulière ; il épousa Jeanne de Vallin, de laquelle il laissa : 1.° François, capitaine au régiment de Seault, mort sans postérité en 1648, 2.° Pierre, chanoine du noble chapitre de Saint Pierre de Vienne, chevalier de Malte en 1638 ; 3.° Gasparde, mariée à Jean-Armand Mitte, comté de Miolans, marquis de Saint-Chaumont et de Chevrières, qu'elle fit père de Marie-Hyacinthe Mitte de Saint-Chaumont, mariée à Guy-Henri de Bourbon, marquis de Malause, vicomte de Lavedan, mort en 1706 ;
    2. Claude, qui mourut avant son père ;
    3. Benoît, Ier du nom, qui était du second lit, dont l'article suit ;
    4. Gasparde, mariée, le 27 mars 1599, à noble Antoine d'Iserau de Lemps, seigneur du Mouchet ;
    5. Espérance, mariée, le 1er mai 1605, à noble Balthazar de Girard de Saint-Paul, lieutenant général des armées du roi, mort au siége de Thionville en 1643, Jean de Girard de Saint-Paul, archevêque d'Embrun, était de cette famille.

  2. Benoît DE LA PORTE, Ier du nom, chevalier, seigneur d'Eydoche, Bocsosel et Montagneux, capitaine au régiment de Saint-Paul ; puis commandant d'une compagnie d'ordonnance sous les ordres du maréchal de Créqui, avait épousé, le 14 août 1634, Catherine de Rame, fille de noble Guillaume de Rame, seigneur de Rame et de Réalon, et de Catherine de Plouvier. De ce mariage vinrent :
    1. Jean-Baptiste, dont l'article suit ;
    2. François de la Porte-Saint-Hilaire, capitaine au régiment de Picardie ;
    3. André de la Porte de Cheysieu, capitaine au régiment de Navailles, servit, ainsi que son frère François, en 1669, au siége de Candie, sous les ordres du maréchal de Navailles.

  3. Jean-Baptiste DE LA PORTE, chevalier, seigneur, d'Eydoche, Bocsosel, Montagneux et autres lieux, épousa, le 24 juillet 1661, Anne-Clémence de la Poype Serrières (1), fille d'Abel de la Poype, comte de Serrières, mestre-de-camp d'un régiment d'infanterie, et de Claudine de Disimieux de laquelle il laissa :
    1. André, qui suit ;
    2. Henri, commandeur de Malte en 1680 ;
    3. Jean-Baptiste, chanoine du noble chapitre de Saint Chef à Vienne ;
    4. Catherine, abbesse de Laval-Bressieu, en 1713.

  4. André DE LA PORTE, chevalier, seigneur d'Eydoche, Bocsosel, Montagneux et autres lieux ; il fut nommé, le 28 juillet 1694, commissaire de l'arrière-ban de la noblesse de Dauphiné, et testa le 5 juillet 1749. Il avait épousé, le 22 novembre 1707, Espérance de Viennois, fille de Charles de Viennois, seigneur de Visan, et de Françoise de Clavaison. De ce mariage vint :

  5. Jean-Baptiste Angélique DE LA PORTE, chevalier, seigneur d'Eydoche, Bocsosel et Marlieu, épousa, le 21 avril 1731, Louise de Melat de Châteauvieux, fille de messire Gaspard de Melat de Châteauvieux, et de noble Louise de Perotin de Saint-Sulpice. De ce mariage vinrent :
    1. Etienne-François, qui suit ;
    2. Joseph, commandeur de l'ordre de Malté, mestre de camp de cavalerie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis ;
    3. N qui a été page de Louis XV. Il fut tué au château de Choisy, d'un coup de fusil, par la maladresse d'un de ses camarades ;
    4. Ferdinand, chanoine et comte de St-Pierre et St-Chef de Vienne, vicaire-général de Grenoble ;
    5. Louise-Gabrielle, religieuse à Saint-Pierre de Lyon ;
    6. Marie-Pierrette, religieuse avec sa soeur ;
    7. Rose, Sophie, Hélène, Marthe-Julie, toutes quatre chanoinesses du noble chapitre d'Alix, vivantes.

  6. Étienne-François, comte DE LA PORTE, chevalier, seigneur d'Eydoche, Bocsosel et Marlieu, fut colonel du régiment de la vieille marine, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il a épousé en 1774 demoiselle de Bréget, fille de noble N de Bréget, officier des gardes de MONSIEUR, frère de Louis XVI, et de demoiselle Herbert. II avait substitué tous ses biens, en cas qu'il n'eût pas d'enfants, à son cousin le marquis de la Porte de l'Artaudière, officier supérieur de l'ancienne gendarmerie ; mais il fut père de :
    1. Alphonse, mort jeune sans postérité ;
    2. Joséphine, mariée en 1794, N Ekensson, Anglo-Amricain, dont une fille, vivante.
Ici finit la branche des seigneurs de la Porte, dite de Bocsosel-Montagneux.
(1) Anne-Clémence de la Poype, dame de la Porte, nièce de Louise de Budos, seconde femme d'Henri Ier, de Montmorency, connétable de France, était nièce, à la mode de Bretagne,de Charlotte-Marguerite de Montmorency, mariée à Henri II, prince de Condé, cousine issue de germains de Louis, prince de Condé, dit le grand Condé, vainqueur de Rocroy, etc. , d'Armand de Bourbon, prince de Conti, et d'Anne-Geneviève de Bourbon, duchesse de Longueville.
A suivre : Branche des seigneurs de la Porte, dite de l'Artaudière

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+