23 novembre 2006

Famille Autard de Bragard

Nobiliaire universel de France, Tome 2.
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s/f411.item
pages 403 à 406

Dessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.
AUTARD DE BRAGARD (D'), famille ancienne, originaire de Provence, et établie en Dauphiné ; c'est à tort que certains auteurs mal informés ont dit que cette famille avait été anoblie, en 1607. Des titres originaux qui nous ont été exhibés, et qui datent de 1375, 1456, 1484, 1563 et 1588, prouvent, jusqu'à l'évidence, la noblesse d'extraction de cette maison.

Ce qui a fait dire qu'elle avait été anoblie en 1607, ce sont des lettres d'anoblissement, adressées par le Souverain à Balthazar d'Autard, surnommé Bragard (garrebras, garre son bras), célèbre capitaine du dix-septième siècle; mais tout le monde sait qu'à ces époques, lorsque le roi avait à se louer de la conduite courageuse des capitaines qu'il employait, il leur adressait des lettres pour marques de sa satisfaction, et ces lettres portaient anoblissement en tant que besoin ce sont les propres expressions qui s'y trouvent. A la vérité, on aurait dû plutôt les appeler lettres de confirmation de noblesse, que lettres de noblesse, et cela aurait évité de donner lieu à des méprises qui pouvaient nuire à l'illustration des familles. Quoi qu'il en soit, la maison d'Autard de Bragard peut d'autant moins être atteinte de l'effet de ces méprises, que non seulement son ancienne extraction est prouvée par les titres que j'ai cités plus haut, mais encore par des actes personnels à ce Balthazar d'Autard, surnommé Bragard, qui lui donnent en 1563 et 1588, le titre de noble homme; or donc, si en 1563 et 1588, il était qualifié de noble, il n'avait pas besoin de se faire anoblir en 1607. Un testament de l'an 1500, qui nous a été mis également sous les yeux, dit que Pierre Autard, homme honorable est issu de noble race. Nous n'en finirions pas si nous voulions faire ici l'énumération de tous les titres qui nous ont été fournis par messieurs d'Autard, et il suffira de dire que quand il existe des actes patents et publics de 1375, 1484, 1500, etc., etc., les lettres que l'on reçoit en 1607, ne sont que confirmatives, et non pas constitutives de noblesse ou d'anoblissement.
  1. Louis AUTARD, seigneur de Pépin, épousa Sibylle de Ferrus. Il eut pour fils :

  2. Pierre AUTARD, seigneur de Bigniosc, vivant en 1375, d'où est venu :

  3. Guigues AUTARD, qui testa, en 1456, en faveur de Jacques, son fils, qui suit :

  4. Jacques AUTARD, Ier du nom, seigneur de Bigniosc, vivant en 1484; lequel eut pour fils :

  5. François AUTARD, Ier du nom, marié, en 1524, avec Marguerite de Leydet, fille de noble Pierre de Leydet, de la ville de Sisteron. De ce mariage vinrent :
    1. Gaspard, mort au service, sans postérité ;
    2. Melchior, mort au service, sans postérité ;
    3. Balthazard, dont l'article suit ;

  6. Balthazard AUTARD, dit le capitaine Bragard; embrassa de bonne heure la carrière des armes, et servit avec distinction, sous cinq de nos rois : Henri II, François II, Charles IX, Henri III et Henri IV. Il fut dans différentes expéditions capitaine de cinq compagnies de cent hommes d'armes, et fit toutes les guerres contre la Ligue, sous le commandement du connétable de Lesdiguières, qui pour honorer son courage le surnomma le capitaine Bragard (bras-garre, garre-son-bras), surnom que ses descendants n'ont cessé de porter. Il s'empara de la forteresse d'Orpierre, et y fut établi gouverneur. Il laissa de son mariage, avec demoiselle de Bernard, contracté en 1563 :
    1. Paul, dont l'article viendra ;
    2. Daniel Autard, seigneur en partie d'Eiguians, capitaine de cent hommes d'armes en 1590, et des gendarmes de M. de Montbrun, marié avec damoiselle Jeanne de Perrinet, fille de noble N de Perrinet, marquis d'Arzeliers. Il eut pour fils Cirus de Bragard, capitaine d'infanterie, qui épousa 1.° N de Soliers ; 2.° N Artaud de Montauban-Jarjaye. Il eut du premier lit plusieurs enfants, qui, lors de la révocation de l'édit de Nantes ; passèrent au service du prince d'Orange, qui monta sur le trône d'Angleterre ; l'un d'entre eux devint officier général ; ils sont morts sans postérité. Il eut du second lit, Olympe de Bragard, à laquelle il laissa tous ses biens, qui passèrent à sa mort dans la maison de Lacget.

  7. Paul AUTARD DE BRAGARD, gouverneur d'Orpierre, puis d'Allos, en Piémont, capitaine d'une compagnie d'arquebusiers, se trouva à l'affaire de Pontcharra, où il se distingua à la tête de plusieurs compagnies du régiment de Bonne, infanterie, qu'il commandait sous le duc de Lesdiguières. Il épousa, en 1589, Françoise de Périssol, fille de noble Claude de Périssol, saigneur du Poët. Par cette alliance, cette famille se trouve alliée à la maison du Puy Montbrun. Il eut de ce mariage, entre autres enfants :

  8. Jacques AUTARD DE BRAGARD, IIe du nom, maréchal des logis des gendarmes du connétable de Lesdiguières, marié, en 1623, à N d'Armand. Il eut plusieurs frères, morts au service, et fut tué lui-même dans une affaire à la tête des gendarmes du duc de Créqui Lesdiguières. Il eut plusieurs enfants qui entrèrent au service, et entre autres :

  9. Samson AUTARD DE BRAGARD, capitaine au régiment de Sault, infanterie, et qui fut ainsi que ses aïeux, gouverneur du château d'Orpierre. Il avait épousé, en 1645, Jeanne de Margaillan, fille de César de Margaillan, de laquelle il laissa :
    1. César, major au service de Prusse, mort à Wesel, en 1725 ;
    2. François, tué en Italie, en 1705 ; il était capitaine des grenadiers au régiment de Flandres, par commission de 1689 ;
    3. Alexandre, dont l'article suit :

  10. Alexandre AUTARD DE BRAGARD, lieutenant au régiment de Picardie, se retira du service, et épousa, en 1706, Jeanne Vial d'Alais, fille de noble Jacques d'Alais, seigneur d'Aillon et de Bonneval, et de dame de Bouffier. De ce mariage vinrent :
    1. Jacques, dont l'article suit ;
    2. Jeanne-Catherine de Bragard.

  11. Jacques AUTARD DE BRAGARD, IIIe du nom, lieutenant dans le régiment de la Couronne, mort en 1753. Il avait épousé, en 1738, Olympe-Justine de Lacget, fille de François de Lacget, capitaine des grenadiers royaux, et ci-devant dans le régiment de la Feuillade. De ce mariage, entre autres enfants :
    1. François-Alexandre, dont l'article viendra ;
    2. Jacques-Marie d'Autard, officier dans les régiments provinciaux, et passé à l'île de France en 1767.

  12. Alexandre-François AUTARD DE BRAGARD, né en 1739, colonel d'infanterie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de la Légion d'honneur, qui, en récompense de ses anciens services, a été, dès 1791, nomma au commandement des places de Grenoble, Rouen et Briançon ; il a épousé, le 3 août 1764, Marie Maigre de Fontreynière, fille de M. Fontreynière, et de demoiselle Catherine Bonnabel. De ce mariage :
    1. Victor-Louis-Auguste, dont l'article viendra ;
    2. René, élève de l'Ecole royale militaire de Toulon, mort en 1786.

  13. Victor-Louis-Auguste AUTARD DE BRAGARD, né en 1775, ancien officier de la marine royale, aujourd'hui capitaine du génie, chevalier de la Légion d'honneur, à épousé en 1803, demoiselle Pauline de Tiberge, fille de M. Nicolas de Tiberge, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de demoiselle Bourgelas de Bonnetaire. De ce mariage sont nés :
    1. François-Alexandre-Balthazar ;
    2. Francois-Louis-Nicolas ;
    3. Chère-Marie-Ursule ;
    4. Pauline-Victoire.
Armes : D'azur, à une outarde d'argent, becquée, membrée et allumée de gueules, tenant en son bec un rameau d'olivier de sinople, accompagnée en chef, au canton dextre, d'une étoile d'or.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je vous cite " Il épousa, en 1589, Françoise de Périssol, fille de noble Claude de Périssol, saigneur du Poët. Par cette alliance, cette famille se trouve alliée à la maison du Puy Montbrun" Comment parvenez-vous à cette alliance avec ladite Maison du PUY-MONTBRUN?

Gilles a dit…

Voici un peit bout de descendance qui explique le lien entre la famille de Périssol et celle du Puy-Montbrun. Source : Armorial Haut-Alpin, Jean Grosdidier de Matons.

Chronique de la descendance de Etienne DE PÉRISSOL


Première génération

1. Etienne DE PÉRISSOL. Il a eu les enfants suivants:

+ 2 M i. Antoine DE PÉRISSOL.

+ 3 M ii. seigneur du Poët Claude DE PÉRISSOL.


Deuxième génération

2. Antoine DE PÉRISSOL (Etienne). Il a eu les enfants suivants:

+ 4 M i. Samson DE PÉRISSOL.

3. seigneur du Poët Claude DE PÉRISSOL (Etienne). Claude a épousé Claire DE GAUTHIER. Ils ont eu les enfants suivants:

5 F i. Françoise DE PÉRISSOL. Françoise a épousé Paul AUTARD DE BRAGARD le 25 décembre 1589.


Troisième génération

4. Samson DE PÉRISSOL (Antoine, Etienne). Samson a épousé Blanche ALLEMAN D'ALLIÈRES le 19 août 1619. Ils ont eu les enfants suivants:

6 M i. Laurent DE PÉRISSOL ALLEMAN. Laurent a épousé Justine DE PUY-MONTBRUN le 25 septembre 1644.

Gilles a dit…

Complément envoyé hier par Jean-Pierre Lombard que je remercie :

Cyrus, fs de Daniel,
x1 Judith de SOLIES
x2 Diane de PIARRE (selon GROSDIDIER) ou bien
x2 Catherine ARTAUD de MONTAUBAN (selon Jacques Vackier, « Monographie d'Eyguians » Ed Librairie des H.A.
X3 Catherine de MONTAUBAN FLOTTE le 1.9.1648, fa Joseph & Diane de PIARRE

Jeanne de PERRINET est fa de Gaspard, Marquis d'ARZELIERS & Jeanne de DISDIER d'ALLONS. Elle reçoit en dot la coseigneurie d'EYGUIANS.

Cyrus ayant émigré en 1685, ses biens furent confisqués mais son épouse et sa fille Olympe rentrèrent en France et le 22/5/1687, Olympe obtint du Parlement la jouissance de tous les biens de son père qui lui reviendront à la mort de celui-ci

Elle va x le 22/8/1689 Albert Guillaume LE JAUNE de HAUTE PORTE (ou de CONTAY) d'où une fa Madeleine x François LAGET fs Cyrus & Julie EYRAUD

Olympe + 13/02/1737 (AD05) à 94 ans après avoir abjuré, munie des sacrements. Sa sépulture est dans l'église Ste Madeleine (de l'ancien village d'EYGUIANS) J'y suis allé avant-hier : aucune épitaphe, rien! Mais le curé le précise dans l'acte...

Les seigneurs d'EYGUIANS furent donc:

- du XIIème à fin XVIème s la famille de MEVOUILLON
- Gaspard de PERRINET 1621
- Cyrus AUTARD de BRAGARD de 1633 à 1679
- Abel son fils de 1679 à 1700
- Alexandre, autre fils, de 1700 à 1711
- Olympe sa fa 1711
- François de LAGET, son gendre donc, de 1718 à 1747
- Pierre de LAGET de 1750 à 1789 fs de François & Anne de BENEVENT (voir famille)
- + 1795 Avignon

Anonyme a dit…

Heu, et qu'en est-il de la branche outre-mer (océan indien) ?

Anonyme a dit…

bonsoir
avez-vous réalisé la suite de cette généalogie ? jusqu'à nos jours?

Gilles Dubois a dit…

Non, désolé :-)