30 décembre 2007

La famille Robert d'Escragnolle

Annuaire de la noblesse de France 1869 page 138
Gallica/BnF : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36597m/f150.item

Armes : d'or, au sautoir de sinople, accompagné en chef d'un roc d'échiquier du même.

Dessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.

La terre d'Escragnolles, en latin Castrum de Scrangola, est située dans les montagnes des Basses-Alpes, en amont de Saint-Vallier de Thiey, chef-lieu de canton de l'arrondissement de Grasse. C'était autrefois, comme l'indique son ancienne dénomination, un fief avec château fort, au diocèse de Fréjus. (Dictionnaire de la France, par l'abbé d'EXPILLY, t. II, p. 764). C'est aujourd'hui une commune du département des Alpes-Maritimes.

Ses seigneurs, qui avaient pour nom primitif celui de Robert, appartenaient à une noble famille de Provence. Nous donnerons ultérieurement leur notice généalogique d'une manière plus complète. Mais nous sommes obligé de la retarder par la difficulté d'en rassembler les matériaux épars.

Honoré de Robert, seigneur d'Escragnolle, servait, en 1623, dans la compagnie des chevau-légers du roi sous le maréchal de Luxembourg. Il se distingua dans les guerres du Languedoc et dans celles du nord de l'Italie. En récompense de ses éclatants services, il fut nommé major de la ville d'Antibes par lettres patentes du roi Louis XIII, en date du 7 mai 1624. Il prêta le serment de sa nouvelle charge entre les mains de Mgr le duc de Guise, qui commandait en Provence. Lorsque, au commencement de l'année 1630, la guerre éclata avec plus de violence que jamais en Italie, où le duc de Savoie et l'empereur d'Autriche écrasaient notre allié le duc de Mantoue, la garde d'Antibes, place frontière, devint d'une haute importance. Des lettres patentes du 12 février 1630 investirent Honoré d'Escragnolle de la lieutenance militaire de la ville et du fort d'Antibes, fonctions qu'il fut autorisé à cumuler avec celles de major par nouvelles lettres du 30 avril 1632, et auxquelles le roi ajouta encore, le 13 février 1638, celles de capitaine et gouverneur de la tour de Graillon.

Il épousa Marguerite de Villeneuve, rejeton de la puissante et illustre maison des marquis de Trans et de Villeneuve-Bargemon (ou Bargemont), dont il eut Jacques de Robert, seigneur d'Escragnolle, maintenu avec lui dans sa noblesse par arrêt du 5 octobre 1667, et marié, le 30 avril 1660, avec damoiselle Gabrielle de Rabasse, fille de Balthazar de Rabasse, conseiller au parlement d'Aix, et d'Anne-Marguerite de Tulle (des marquis de Villefranche), et petite-fille d'Anne de Villeneuve-Bargemon.

A cette même branche appartenait Alexandre de Robert d'Escragnolle, capitaine de cavalerie, mort grand prévôt en la maréchaussée de Franco, dont les trois soeurs avaient épousé, l'une Jean-François Thomassin, seigneur de la Garde, l'autre Henri de Laurens, prévôt général de la maréchaussée de Provence, de la famille des marquis de Brue et de Saint-Martin ; la troisième (Aurélie), par contrat du 17juin 1709, Joseph de Micaelis, d'une ancienne maison du pays.

Melchior de Robert, coseigneur d'Escragnolle, frère puîné d'Honoré, forma une branche cadette qui s'allia aux maisons de Pugnaire, de Mourgues, de Rochemaure, de Bovis, etc. ; et qui s'établit au comté de Nice, où elle s'est perpétuée jusqu'à nos jours.

A la fin du siècle dernier le marquis d'Escragnolle, chef du nom et des armes, mourut à Grasse, et laissa quatre enfants :
  1. Auguste de Robert, marquis d'Escragnolle, décédé en 1855, et père de a Caroline; b Thérèse; c Antoinette de Robert d'Escragnolle.
  2. Rosalie de Robert d'Escragnolle, décédée sans alliance en 1855.
  3. Alphonse de Robert d'Escragnolle, mort sans postérité en 1862.
  4. Alexandre Louis-Marie, dont l'article suit.
Alexandre Louis Marie de Robert, Comte d'Escragnolle, était colonel au service du Brésil, gouverneur des armes de la province du Maragnon, où il mourut en 1828. Il avait épousé, en 1810, Adélaïde Françoise de Beaurepaire, décédée en 1840, laissant de son union :
  1. Amélie de Robert d'Escragnolle, morte sans alliance.
  2. Caroline de Robert d'Escragnolle, morte sans alliance.
  3. Gaston Henri, qui a continué la descendance.
  4. Gabrielle de Robert d'Escragnolle, qui, par son mariage avec Félix Emile de Taunay, a formé la nouvelle souche d'Escragnolle-Taunay, rapportée plus loin.
  5. Louis Alphonse de Robert d'Escragnolle capitaine du génie, mort sans alliance en 1853.
Gaston Henri de Robert, comte puis marquis d'Escragnolle, chef actuel du nom et des armes, lieutenant-colonel au service du Brésil, a épousé, en 1843, Anna Léopoldine da Silva Porto, dont il a un fils qui suit :

Alexandre Henri d'Escragnolle, sous-lieutenant au service du Brésil.

Armes : d'or, au sautoir de sinople, accompagné en chef d'un roc d'échiquier du même. Couronne de comte. Supports : deux aigles.

ESCRAGNOLLE-TAUNAY.

Gabrielle de Robert d'Escragnolle, fille d'Alexandre Louis Marie de Robert, comte d'Escragnolle, et d'Adélaïde Françoise de Beaurepaire, épousa en l'année 1840 Félix Emile de Taunay. (Voyez l'Annuaire de la noblesse, 1864, p. 174.) De cette union sont nés :
  1. Alfred Marie Adrien, qui suivra.
  2. Adélaïde Caroline Amélie d'Escragnolle-Taunay, mariée le 10 mai 1868 à Louis Emmanuel des Chagos Doria, capitaine de cavalerie légère dans l'armée brésilienne.
  3. Isabelle d'Escragnolle-Taunay.
  4. Gabrielle d'Escragnolle-Taunay.
  5. Louis Charles Alphonse Godefroy d'Escragnolle-Taunay.
Alfred Marie Adrien d'Escragnolle Taunay, né le 22 février 1843, capitaine du génie au service du Brésil, est le chef actuel du nom et des armes de la branche substituée d'Escragnolle-Taunay.

Armes : écartelé, aux 1er et 4e de gueules, à trois marteaux d'or, qui est de Taunay ; aux 2e et 3e d'or, au sautoir de sinople, accompagné en chef d'un roc d'échiquier du même, qui est Robert d'Escragnolle. Couronne de comte. Supports : un lion à dextre et une aigle à sénestre. Devises : Devoir fait droit ; et en latin : AB OFFICIO JUS.

Voir aussi :

2 commentaires:

d'Escragnolle a dit…

I am Alfredo Henrique de Robert d'Escragnolle born in Brazil, direct descendent of Louis Alexandre Marie de Robert d'Escragnolle (Count d'Escragnolle) born in Escragnolles, France in 21 Dec. 1784, who migrated to Brazil with the Portuguese Royal Family in 1808. I am researching the genealogy of my family and searching for relatives who may live in France or other countries. If you may have any information that could assist me or may be a distant relative, I would be very happy to hear from you.

Alfredo H. de Robert d'Escragnolle
La Jolla, CA - USA
purringpumas@san.rr.com
1-(858) 453-8383

Gilles a dit…

I'm sorry, I have no further information on the family of Robert Escragnolles but you may find yourself on the sites of digital archives of the civil status of Alpes Maritimes. The URL is http://193.48.79.11/archives/indexEC.php

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+