28 mai 2008

La maison de Joussineau-Fressinet en Limousin

JOUSSINEAU-FRESSINET (DE) seigneur de Tourdonnet et de Fayat en Limousin. Cette maison, connue depuis les tems les plus reculés, sous le nom de Fressinet, l’est maintenant sous le nom de Joussineau, qu’elle a pris dans le milieu du treizième siècle.

Gérard de FRESSINET fut témoin d’une donation faite à l’abbaye de Vigeois, par Étienne de Castres, l’an IV, du tem de Renaud, abbé de Vigeois.

Aynard Ier DE FRESSINET, chevalier, est nommé plusieurs fois dans des actes passés à la même abbaye de Vigeois, en 1124, 1130 et 1143.

Aynard II et son frère Jossinellus, furent témoins d’une donation faite à la même abbaye, par Géraud et Adhémar d’Affriac frères, en 1153.

Aynard DE FRESSINET, chevalier, est nommé comme témoin avec Géraud-Raymon de S.-Jal-Pierre de Turrenne, et Bernard Cat, aussi chevalier, dans un acte de 1164.
Aynard III DE FRESSINET, chevalier, est nommé dans une donation faite par Hélie et autre Hélie de Curvo Salice ; père et fils, en 1230.

Jossinellus (JOUSSINEAU) et Boson, damoiseaux DE FRESSINET, passèrent, en 1265 (C’est de cette époque que les seigneurs de Fressinet ont porté le nom de Joussineau ; ), une transaction au sujet des biens qu’ils possédaient dans la paroisse de Roye. Ils avaient pour frère :
  1. Pierre I, DE JOUSSINEAU DE FRESSINET, mort en 1301. Il épousa en premières noces Jeanne de Nanthiat, et en secondes noces, Dulice de Château.
    Du premier lit, vint :
    1. Pierre, qui suit :

      Du second lit, vint :

    2. Jourdaine de Joussineau, mariée, en 1301, à Boson Delur, damoiseau, tige de la maison de Lur-Saluces, qui, par ce mariage, devint coseigneur de Fressinet.

  2. Pierre II, DE JOUSSINEAU, damoiseau, coseigneur de Fressinet, seigneur de Tourdonnet, en 1301 et 1333, ne vivait plus en 1346. Il fut père de :
    1. Boson, qui suit :
    2. Agnès.

  3. Boson II, DE JOUSSINEAU, damoiseau, coseigneur de Fressinet en 1366, est nommé avec Jean Delur, aussi damoiseau, dans un acte de l’an 1380. Il vivait encore en 1383. Il eut pour fils :
    1. Guy, qui suit :
    2. Jean de Joussineau, qui fut député, en 1437, avec Gauthier de Perlesse, seigneur Descars, par la noblesse du Limousin, pour engager Jean de Bretagne, vicomte de Limoges, à réparer les infractions que ses officiers faisaient à leurs privilèges.

  4. Guy DE JOUSSINEAU, damoiseau, fit, en 1404, une acquisition de Jean Delur, aussi damoiseau ; il est qualifié, dans une reconnaissance passée en 1417, d’ancien seigneur de la forteresse de Fressinet, qu’il tenait de ses ancêtres. II eut, entre autres enfants :
    1. Hugues, qui suit :
    2. Bos de Joussineau, abbé de Solignac, en Limousin, et prieur de S.-Martin-des-Champs, à Paris.
    3. Alix, mariée à Géraud de Peyrissac, chevalier.

  5. Hugues DE JOUSSINEAU, chevalier, coseigneur de Fressinet, épousa, avant 1453, Mirance de Roffignac, dont il eut :

  6. Pierre III DE JOUSSINEAU, damoiseau, sieur de Fressinet et de Tourdonnet, qui épousa Hélène de Badefol, fille de Gauthier, chevalier, seigneur de Badefol. De cette alliance naquirent :
    1. Pierre de Joussineau, chevalier, seigneur de Fressinet, etc., commandait pour le roi Henri III ; il défendit la ville de S.-Yrieix en 1575 ; il fit hommage en 1583, au roi Henri IV, alors roi de Navarre, de sa forteresse le Fressinet, qu’il mit en état de défense pour le parti de ce prince lors des troubles de la ligue. Il le servit avec le même zèle depuis son avènement au trône, et en reçut les témoignages les plus honorables. Il mourut, en 1611, laissant pour fille unique de son mariage avec Isabeau de La Vergne, Hélène de Joussineau, mariée à Jacques de Ponpadour, chevalier, seigneur de Blanchefort, etc.
    2. Rolland, dont l’article suit :
    3. Jean, titré chevalier de Joussineau.

  7. Roland DE JOUSSINEAU, chevalier, seigneur de Fayat, se distingua au siège de Gimel, en 1593 ; il reçut du roi Henri IV, des lettres où ce prince l’engageait à lui continuer ses services ; il épousa Isabeau de la Foucaudie. Il en eut, entre autres enfants :
    1. Jacques, qui suit :
    2. Pierre, chevalier de Malte en 1621.
    3. Guillaume, seigneur de Mandeys. Il épousa en secondes noces, en 1617, Suzanne de Lubersac.

  8. Jacques DE JOUSSINEAU, chevalier, seigneur de Fayat, épousa, en 1618, Marguerite Chantoix, belle-sœur de Jean ; seigneur de Lubersac ; il en eut :
    1. Jean de Joussineau, seigneur de Fayat, qui épousa, en 1645, Charlotte Dabzac, fille de Charles, marquis de la Douze, et d’Anne-Louise Chapt de Rastignac.
    2. Philibert, qui suit :

  9. Philibert DE JOUSSINEAU, chevalier, seigneur de Tourdonnet, appelé marquis de Fayat, lequel contracta deux alliances ; la première avec Claude de Gain, petite- nièce du maréchal de Saint-Geran ; et la seconde avec Anne-Isabelle de Bonneval, fille de Henri, chevalier, comte de Bonneval. Du premier lit, vinrent :
    1. Charles, qui suit
    2. François, dont la postérité sera rapportée après celle de son frère aîné.

  10. Charles DE JOUSSINEAU, chevalier, seigneur de Tourdonnet, laissa de son mariage avec Louise de Chastaignac, chevalier, seigneur de Neuvic :

  11. François-Aimé DE JOUSSINEAU, chevalier, seigneur de Fressinet, marquis de Tourdonnet, qui épousa, en 1719, Marie-Anne de Maulmont de S.-Cricq. De ce mariage naquirent, entre autres enfants :

  12. Joseph DE JOUSSINEAU, chevalier, seigneur de Fressinet, marquis de Tourdonnet, mort en 1787, premier maître de la garde-robe de monseigneur le comte d’Artois. Il a laissé de son mariage, fait en 1759, avec mademoiselle Gilet, entre autres enfants :
    1. Joseph-François, dont l’article suit :
    2. Jacques-Augustin de Joussineau, appelé le chevalier de Tourdonnet.

  13. Joseph-François DE JOUSSINEAU, comte de Tourdonnet, pourvu, après la mort de son père, de la charge de premier maître de la garde-robe de monseigneur le comte d’Artois.
Deuxième branche.
  1. François DE JOUSSINEAU, chevalier, comte de Fayat, fils puîné de Philibert de Joussineau et de Claude de Gain, mort en 1723, épousa Catherine de Veni, fille de François, chevalier, baron de Peyrelevade, dont il eut :
    1. Gilbert Marin, qui suit
    2. Michel, vicomte de Joussineau.

  2. Gilbert Marin DE JOUSSINEAU, chevalier, comte de Fayat, baron de Peyrelevade, épousa, en 1748, Marie-Anne Garat. De cette alliance naquirent, entre autres enfants :
    1. Jacques-Georges de Joussineau, vicomte de Tourdonnet.
    2. Jean-Baptiste de Joussineau, baron de Tourdonnet, lieutenant, des gardes du corps du roi.
    3. Jacques-Xavier.

  3. Jacques-Georges DE JOUSSINEAU, chevalier, vicomte de Tourdonnet, officier au régiment des Gardes-Françaises, épousa Marie-Charlotte de Bretignères. De ce mariage sont issus :
    1. Jacques-Louis-Georges.
    2. Charlotte-Eléonore.
Armes : « De gueules, au chef d’or. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 96
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

1 commentaire:

Anonyme a dit…

On peut aussi consulter le tome 7 des Généalogies Limousines et Marchoises publié en 1994. Louis de Joussineau a établi une généalogie complète de la famille (branches agnatiques et cognatiques) de la Révolution aux années 1980.
Michel de Monval

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+