21 décembre 2011

Malherbe de Poillé

Famille originaire de Normandie, établie à Melle-sur-Sarthe à la fin du quatorzième siècle, et en Touraine en 1430.

Armes : « D'or à deux jumelles de gueules posées en face l'une au-dessus de l'autre, et deux lions aussi de gueules, affrontés et posés au chef de l'écu. » Armorial général de France, registre premier.

Dessin d'Amaury de la Pinsonnais pour HeraldiqueGenWeb

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 217

BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s

Elle reconnaît pour un de ses premiers auteurs Malerf surnommé Malherbe (Malerfus cognominatus Malaherba) à qui Guillaume, duc de Normandie, confia la garde d'un de ses châteaux (Voir du Chesne, hist. Normanorum. )

De ce Malerf sont issues les trois branches principales de la famille Malherbe. Elles portent des armes différentes les unes des autres. Les seigneurs de Saint-Agnan-la-Malherbe ont pour armes, d'argent semé d'hermines, et six roses de gueules 3, 2 et 1. Les seigneurs de Meuvaine portent, de gueules à six coquilles d'or 3, 2, et 1, au chef d'or, chargé d'un lion passant de gueules. Les seigneurs de la Meauffe portent d'or à deux jumelles de gueules posées en face, l'une au dessus de l'autre, et deux lions aussi de gueules affrontés et posés au chef de l'écu.

C'est de la branche des seigneurs de la Meauffe que sont issus les seigneurs de Poillé.

La seigneurie de Poillé, relevant de celle de Marson sur Loir, est un des arrière-fiefs de la baronnie de Saint Christophe en Touraine. Poillé appartenait, dès le douzième siècle, à une des maisons les plus anciennes et les plus nobles de la province du Maine.

Jacquine de Poillé, unique héritière de cette illustre maison, épousa vers 1450 Jean de Malherbe, écuyer, issu d'un des cadets de la branche des Malberbe de la Meauffe.
  1. Jean de Malherbe, des seigneurs de la Meauffe, devenu par son mariage seigneur des terres, fiefs et seigneuries de Poillé, Pineaux ou Epineaux, Follet et la Fosse, se fixa dans le Vau du Loir, où, depuis lui, ses descendants ont toujours eu leur domicile. Plusieurs titres prouvent qu'il reçut les obéissances des vassaux et censitaires des fiefs que son épouse lui avait portés en dot, et qu'il fit pour elle, le 12 mars 1469, hommage simple au seigneur de Marson. Du mariage de Jean de Malherbe de la Meauffe avec Jacquine de Poillé, sont issus entre autres enfants :
    1. Guillaume de Malherbe, dont l'article viendra ;
    2. Jean de Malherbe ;
    3. Robin de Malherbe ;
    4. Louise de Malherbe mariée le 7 juillet 1462, à Michelet le Jeune, seigneur de Follet, qui, par son contrat de mariage, s'obligea de joindre à son nom celui de Malherbe, et d'en porter les armes. L'Hermite Souliers, dans son Histoire généalogique des familles nobles de Touraine donne la généalogie de MM. le Jeune de Malherbe, page 380. Cette famille subsiste encore.
     
  2. Guillaume de MALHERBE, écuyer, seigneur de Poillé et de Pineaux ou Epinaux, reçut, le 27 août 1491, l'ordre de conduire les nobles et autres sujets du ban et de l'arrière-ban des pays et duché de Touraine au siège de la ville de Rennes. Il épousa Jeanne des Touches, fille de Pierre des Touches, écuyer, seigneur des Hayes et de demoiselle Perrine de Vançay ou de Vanssay. Son contrat de mariage est en date du 7 janvier 1463. Jean de Malherbe et Jacquine de Poillé, ses père et mère, vivaient encore lorsqu'il se maria. Il ne partagea leur succession avec Jean, son frère puîné, que le 7 mai 1482. Robin de Malherbe, écuyer, seigneur de Launeau, leur frère, était mort à cette époque, et n'avait point laissé de postérité. De Guillaume de Malherbe et de Jeanne des Touches son épouse sont nés :
    1. François de Malherbe, qui viendra ;
    2. Jacques de Malherbe, écuyer, mort sans postérité.
     
  3. François de MALHERBE, écuyer, seigneur de Poillé et d'Huchigni, partagea en 1521 les biens de ses père et mère avec Jacques de Malherbe son frère-puîné. Il avait, dès le 20 novembre 1510, été reçu à la foi et hommage de M. le comte de Vendômois pour son fief de la Pierre, mouvant de la châtellenie de Vendôme, et, se maria en 1522 avec Marguerite de Guarguesalle, fille de messire Jean de Guarguesalle, chevalier, et de dame Anne Du Breuil. De ce mariage, vinrent :
    1. René de Malherbe, dont l'article viendra ;
    2. Jacques de Malberbe, écuyer, mort sans alliance ;
    3. Marguerite de Malberbe, mariée à noble Gabriel de la Goubertière ;
    4. Renée de Malherbe, mariée à Bonaventure de Vaux.
     
  4. René de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé et d'Huchigny, gouverneur, pour le roi, des pays et duché de Vendômois, fit, le 3 mai 1529, hommage de ses terres et seigneuries de la Pierre et de Villesus, mouvantes du château de Vendôme, à M. Charles, duc de Vendôme, pair de France. Il épousa en 1541 demoiselle Jacquette Hurault, fille de noble homme Denis Hurault, seigneur de Saint-Denis sur Loire, et capitaine de la ville de Blois, et de demoiselle Louise Boudet. De ce mariage vinrent :
    1. René II de Malherbe, dont l'article viendra ;
    2. Pierre de Malherbe, écuyer, mort sans alliance.
     
  5. René II de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé et d'Huchigny, gentilhomme ordinaire du roi de Navarre, par lettres de retenue du 5 novembre 1579, en considération des services que son père avait rendus à la princesse aïeule, et au feu roi, père de sa majesté, fut nommé le 13 août 1562 commandant de cinquante arquebusiers à cheval, destinés à la sûreté de la ville de Vendôme et gouverneur des ville, château et duché de Vendôme au mois de juin de la même année. Il fit la montre des vassaux nobles et autres du duché de Vendôme sujets à l'arrière-ban, suivant la commission que lui en donna, le 16 mai 1562, le roi de Navarre lieutenant-général du royaume de France. Il épousa, par contrat du 27 décembre 1563, demoiselle Charlotte Gruel, fille de messire Jean Gruel, chevalier, seigneur de la Frette et de dame Charlotte Moinet. De ce mariage vinrent :
    1. Pierre de Malherbe, dont l'article viendra ;
    2. Antoine de Malherbe ;
    3. Anne de Malherbe, épouse de Gabriel d'Esliée, écuyer, sieur de Belleau.
     
  6. Pierre de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé et d'Huchigny, gentilhomme ordinaire du roi de Navarre, fut lieutenant de cinquante hommes des ordonnances de Sa Majesté, sous la charge du sieur de la Frette, et se distingua par sa valeur en plusieurs rencontres. Il mourut en son château de Poillé, et fut enterré dans une des chapelles de l'église de Marson. Le monument qui lui avait été élevé a été brisé en 1792. Il épousa, en 1598, demoiselle Madeleine de Montausier, fille de haut et puissant seigneur messire Jean de Montausier, chevalier de l'ordre du roi et de dame Madeleine des Châteigners. De ce mariage vinrent, entre autres enfants ;

    Jacques de Malherbe, qui suit :
     
  7. Jacques de MALHERBE, écuyer, seigneur d'Huchigny et de Châteauguibert, servit le roi en Lorraine, dans les armées commandées par le duc d'Angoulême, et par le maréchal de la Force, et dans le corps de la noblesse commandée par M. de la Meilleraie, grand-Maître-de l'artillerie. Il fit hommage de ses fiefs de la Pierre et de Villesus à M. César, duc de Vendôme, le 3 mars 1634, et devint seigneur de Poillé par la mort de Pierre de Malherbe. Jacques de Malherbe, seigneur de Poillé, d'Huchigny et de Châteauguibert, épousa Marie de Beauxoncles, fille de Charles de Beauxoncles, écuyer, seigneur de Vieux-vi et d'Oucques, et de demoiselle Marie de Saintré. De ce mariage vint entre autres enfants :

    François de Malherbe, qui suit :
     
  8. François de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé et d'Huchigny, commanda la noblesse du Vendômois sous les ordres du vicomte de Turenne en 1674, et fit offre de foi et hommage à M. le duc de Vendôme pour ses fiefs de la Pierre de Villesus. Il épousa en 1664 demoiselle Geneviève de Vançai ou de Vanssay dame de Bouis, fille de Charles de Vançai, écuyer, seigneur de Brestel, et de demoiselle Geneviève de Flotai. De ce mariage vinrent :

    Joseph de Malherbe, dont l'article suivra ;

    N*** de Malherbe dit le capitaine de Bouis, tué à l'armée d'Italie, combattant sous les ordres du maréchal de Catinat, auquel il était allié du côté maternel.
     
  9. Joseph de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé, de Bouis et d'Huchigny, lieutenant de dragons au régiment de Senneterre, donna l'aveu de sa terre et seigneurie de la Pierre au roi, à cause de ses châteaux et domaine de Vendôme, le 12 août 1723. Il épousa en 1712 demoiselle. Marie-Louise Peillot de la Garde, fille de François Peillot de la Garde, écuyer, capitaine de cavalerie, et gentilhomme de MONSIEUR, frère unique du roi Louis XIV, et de demoiselle Catherine Ferrand. De ce mariage vinrent :
    1. Adam-François Bonaventure de Malherbe, dont l'article suivra ;
    2. Amédée-Joseph de Malherbe, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, capitaine de grenadiers au régiment d'Auvergne, blessé à la tête de sa compagnie à l'affaire de Klostercamp, et mort peu de temps après des suites de sa blessure, sans avoir été marié ;
    3. Louise de Malherbe, décédée à Paris, île Saint-Louis en 1796, n'a point été mariée ;
    4. Anne-Marie-Louise de Malherbe, dont la noblesse fut certifiée au roi par le sieur d'Hozier le 20 août 1732, est morte à Poillé en 1801.
    5. Marie-Agathe de Malherbe, épouse de M. Renaud Gaudin, chevalier, seigneur de la Chenardière, de Fleuri et de Courvallin, lieutenant au régiment d'Auvergne ; dont postérité. Madame de la Chenardière est morte à Courvallin en 1797.
     
  10. Adam-François Bonaventure de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé, Marson, Huchigny, capitaine au régiment d'Auvergne et, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, mort en son château de Poillé en 1799, avait épousé demoiselle Marguerite de Sédilhac ; fille de M. Alexandre de Sédilhac, ancien capitaine de cavalerie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. De ce mariage :

    Joseph-Charles-Louis de Malherbe, dont l'article suit ;

    Marie-Marguerite-Dominique de Malherbe, épouse de M. Louis-Alexandre-Marie de Musset, marquis de Cogners, dont postérité.
     
  11. Joseph-Charles-Louis de MALHERBE, chevalier, seigneur de Poillé, Marson, etc., dit le Vicomte de Malherbe-Poillé, capitaine de cavalerie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, a commencé ses services militaires dans le régiment de Bassigny d'où il a passé à l'armée des princes en 1792, et y est resté jusqu'en 1801, a épousé, en 1788, demoiselle Jeanne de la Porte de la Houssaye, fille de M. Jean Bonnaventure de la Porte et de Jeanne Hérisson d'Auvours. De ce mariage :

    Adolphe de Malherbe, sous-lieutenant au douzième régiment de cuirassiers, mort dans la retraite de Moscou au mois d'octobre 1812 ;
    Armand de Malherbe, né à Poillé en 1804 ;
    Pauline de Malherbe, née le 15 novembre 1790 ; mariée en 1813 à M. Félix Daniel de Vauguion, écuyer.

2 commentaires:

bob turcott a dit…

. J'ai fais des recherches la famille Malherbe. Je cherche le père de Isabeau de Malherbe, dame du Breuil à La Vacquerie épouse de Guillaume de Méhérenc le jeune, seigneur des Londes (1499) ép. vers 1450. Voir mes notes ci-dessous. Il peut être possible que Isabeau pourrait être lié à la famille de Malherbe de Poille ? Est-il possible que Geoffroy Malherbe de la vacquerie pourrait être le père de Isabeau de Malherbe ?


LA RECHERCHE DE MONTFAUT (1463)

XXI. ELECTION DE BAIEUX GENS NOBLES Ensuivent les personnes en lelection de baieux qui sont par les officiers du Roy aleurs adviz et consciences trouvez estre nobles

Geuffroy Malherbe de la vacquerie Guillaume de Myharene dudit lieu Ville et banlieue de baieux Recerche de Monfaut under Sergenterie Torigny
Geffroi Malherbe de la vacquerie.

source: Pages 220, 259and 260 of Ed Laheudrie book history du Bessin

Geoffroy Malherbe de la vacquerie; Guillaume de Meherenc, du
dit lieu.



Au XIIe. siècle , la seigneurie de la Vacquerie appartenait à la famille de Malherbe , de Nenilly près Evrecy (1). Le manoir seigneurial de la Vacquerie a été ...détruit ; il n'en reste plus qu'une salle. Les excentricités d'un des membres de la Famille de la Vacquerie etaient proverbiales dans l’arrondissement de Bayeux, et je les ai entendues raconteur dans mon enface. La famille ne possede plus la terre de la Vacquerie; je crois meme que cette famille est eteinte

Richard de Méhérenc, sieur des Londes ép. Marguerite Suhard;

1 Guillaume Ier de Méhérenc, seigneur des Londes (1445/1463)
ép.11.12.1445 (cm), Marguerite de La Haye du Bouillon, dame de Longueville et de Ranchy (1445/1472)

1.1 Philippe de Méhérenc, sieur de Flottemanville
ép. 1487, Jeanne Besnard (posterity)

1.2 Guillaume de Méhérenc, seigneur des Londes
ép. (maybe) 1462, Thomine du Vivier alias de La Londe (no posterity)

1.3 Renaud, prêtre

2 Guillaume de Méhérenc le jeune, seigneur des Londes (1499)
ép. circa 1450, Isabeau de Malherbe, dame du Breuil à La
Vacquerie

2.1 Denis de Méhérenc, seigneur des Londes in part (1500/1528),
ép. (1) 21.7.1470 (cm), Anne de Grosparmy (+ avant 1506) (posterity)
ép. (2) avant 1506 Catherine Le François, veuve de Sébastien de Mauny, sieur de Laubel (no posterity)


3 Richard de Méhérenc

contact
bobturcott@msn.com

Gilles Dubois a dit…

Bonjour,

Après quelques recherches sur internet, je suis tombé sure cet page : http://archiver.rootsweb.ancestry.com/th/read/GEN-MEDIEVAL/2009-08/1249154276 qui donne la généalogie des de Méhérenc. Voici ce qu'on trouve aux générations 7 et 8 :

GENERATION VII

64. Guillaume II de Meherenc, sgr des Londes, maintenu noble en 1463
(+ 1499/1500)

65. ép. 20.7.1470 (cm), Isabeau de Malherbe, dame du Breuil à La
Vacquerie (not related to poete François de Malherbe but from a
different unrelated homonymous family based in La Vacquerie,
sergenterie de Torigni-sur-Vire, with different coats of arms)

66. Jean de Grosparmy, seigreur de Beuville, de Fontenay-le-Tesson et
de Grimbosq (indeed a relative of the famous Grosparmy, barons de
Flers, but from a different branch according to maintenue de Noblesse,
based on original documents where the father of Anne is authentically
styled “seigneur de Beuville, Fontenay-le-Tesson et Grimbosq”)

70. Richard Le François, seigneur du Port

GENERATION VIII

128. Guillaume Ier de Méhérenc, seigneur des Londes (1413/1453/+ 1463)

129. ép. 11.12.1445 (cm), Marguerite de La Haye du Bouillon, dame de Longueville et de Ranchy (1445/1472)

130. Lucas de Malherbe, seigneur de La Boisselière et du Jardin à La
Vacquerie

131. ép. Jeanne du Fresne, dame de Tanye et des Anges

Je ne connais pas les source des auteurs de cette généalogie pais cela peut au moins donner des pistes.

Cordialement,
Gilles