17 juillet 2005

Nobiliaire de Provence : C

CABANES. -- Famille noble et ancienne, dont Barcillon attribue la grandeur à la célèbre Catanoise nourrice de la reine Jeanne de Naples et mère de Robert de Cabanes, grand sénéchal de Sicile. Bertrand, auquel commence la filiation, épousa, en 1522, Marie d'Estienne, et ses descendants ont formé plusieurs branches alliées aux Bionneau, aux Cabre, aux Escalis, aux Valavoire. Claude de Cabanes était évêque de Gap en 1739 et mourut en 1741.
Armes : de gueules, à la licorne furieuse d'argent.

CABRE DE ROQUEVAIRE. -- Balthazar de Cabre, Premier consul de Marseille en 1560, était fils de Pierre, originaire d'Aubagne. Sa descendance, maintenue en 1667, a donné plusieurs autres consuls de Marseille, et s'est alliée avec les Albertas, Foresta, Glandevès, etc. Armes : de gueules, à la chèvre saillante d'argent, surmontée d'une fleur de lis d'or.

CADENET. -- Thomas de Cadenet, notaire à Salon, et Philibert, son frère, furent taxés comme néophytes en 1512, d'après la liste donnée par Barcillon. Leur descendance a formé trois branches, qui devinrent considérables par leurs emplois et leurs alliances, et qui avaient pour armes d'azur, au taureau ailé et rampant d'or. Ils n'avaient rien de commun avec l'ancienne maison de Cadenet, d'origine chevaleresque, éteinte en 1363, et dont les biens tombèrent dans la maison d'Oraison. Armes : d'azur, à trois chaînes d'or, posées en bande. (Voyez pl. du Nobiliaire.)

CANDOLLE et CASTELLANE. -- Voyez les Annuaires de 1846, page 186, et de 1847, page 352.

CASTILLON. -- Les marquis de Beynes, du nom de Castillon, descendent de Luc, secrétaire des commandements de Louis II d'Anjou, roi de Sicile. Ils comptent parmi leurs ancêtres des premiers consuls d'Arles et d'Aix, et se sont alliés aux Castellane, aux Forbin, aux Gérente, aux Grasse, aux Villeneuve.
Armes : de gueules, à trois annelets d'argent.
Voir aussi : Famille de Castillon

CAYS. -- Jacques de Cays, amiral des mers sous Charles d'Anjou, en 1262, est la tige de cette maison, éteinte de nos jours. Elle a donné des consuls d'Arles, des chevaliers et un commandeur de Malte. Pons de Cay, savant jurisconsulte, fut envoyé par le roi Louis II pour recevoir l'hommage des gentilshommes de Provence, en 1399. Armes : d'or, au lion d'azur, armé, lampassé, vilainé et couronné de gueules. (Voyez pl. du Nobiliaire.)

CIPIERES. -- Joseph de Cipières, maintenu en 1667, était arrière-petit-fils de Cyprien de Cipières, seigneur de Montauroux en 1550. Barcillon dit que cette famille, qu'il ne faut pas confondre avec celle de Perrin de Cypières, était d'origine juive. Elle a donné plusieurs officiers de vaisseau et un capitaine d'infanterie au siècle dernier. Armes : d'or, à trois pattes d'ours de sable.

CLAPIERS. -- Noble et ancienne famille divisée en plusieurs branches, dont la principale, celle des seigneurs de Vauvenargues, a produit Joseph de Clapiers, premier consul d'Aix, créé marquis de Vauvenargues en 1722. Il fut père du célèbre Luc, marquis de Vauvenargues, que ses ouvrages philosophiques ont placé au nombre des grands écrivains du siècle dernier, et qui mourut en 1747, le dernier de sa branche. Il existe encore plusieurs lignes collatérales de cette maison, dont l'Annuaire donnera l'an prochain une notice plus complète. Armes : fascé d'azur et d'argent de six pièces ; au chef d'or.

CLÉMENSCLÉMENS. -- Jacques de Clémens était premier consul de Tarascon en 1485. Son fils Thomas acquit la terre de Gravezon, qui fut érigée en marquisat au mois d'août 1718. Barcillon dit qu'elle exerçait encore le négoce à Tarascon au XVIe siècle. Mais on la trouve dès lors bien alliée, et Jean de Clémens, fils de Thomas et de Catherine du Puy-Montbrun, avait épousé en 1556 Anne de Quiqueran. Armes : d'argent, à trois pals de gueules.

CORIOLISCORIOLIS. -- Son premier auteur est Jean de Coriolis, assesseur d'Aix en 1487, dont les enfants ont formé plusieurs branches et dont le petit-fils, Louis de Coriolis, président au parlement d'Aix, en 1568, se dévoua tout entier à la cause du roi Henri IV. Honoré de Coriolis épousa, en 1622, Isabeau de Villeneuve, qui lui apporta la terre d'Espinouse. Leur descendance a porté le titre de marquis d'Espinouse et a donne un grand nombre de conseillers et de présidents à mortier au parlement d'Aix. Alliances : Brun, Dedons de Pierrefeu, Escalis, Fortia, Oraison, Piolenc, Villeneuve, Vintimille, etc. Armes : d'azur, à deux chevrons d'or, accompagnés en pointe d'une rose d'argent. (Voyez pl. du Nobiliaire.)

COVETCOVET. -- Les marquis de Marignane et des îles d'Or, comtes de Montribloud, du nom de Covet ou Couvet, aujourd'hui éteints, étaient originaires de Bresse et issus de Jean-Baptiste Covet, premier consul de Marseille en 1600, qui s'établit à Aix. Alliances : Escalis, Forbin, Grasse, Porcellet, Riquetti de Mirabeau, Seytres de Caumont, Villages, etc. Armes : d'or, à deux pins arrachés de sinople, entrelacés et passés en double sautoir, fruités d'argent. Voir aussi ce commentaire en complément.

CROSE. -- La souche a formé deux branches, dont une s'établit à Arles après avoir donné plusieurs conseillers en la cour des comptes d'Aix, et figura aux assemblées de la noblesse en 1789.
Alliances : Forbin, Gebrin, Joannis, Suffren, etc.
Armes : d'azur, à trois pals d'or sommés d'une trangle d'or, et à trois étoiles du même, rangées en chef.

CUERSCUERS. -- Les seigneurs de Cogolin sont issus de Pierre de Cuers, secrétaire du roi René, et ont donné plusieurs officiers à la marine royale, dont deux siégèrent aux assemblées de la noblesse en 1789. Armes : d'azur, à une fasce d'or, accompagnée de trois coeurs de même.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

(Voyez pl. du Nobiliaire.)

SVP comment voir pl. du Nobiliaire?
Merci d'avance

Gilles a dit…

Merci pour votre remarque. J'ai ajouté des liens sur tous les Voyez pl. du Nobiliaire pour accéder directement à la planche.

Anonyme a dit…

endless number of these wonderful finds, what with the Internet being a vast network of constantly evolving ideas and all!

Anonyme a dit…

The Covet family is not quite extinct as mentioned in the article. They sold the marquisate title before the French Revolution and moved to England, where the family name changed to Covett. Later on, the family moved to Portugal and to Brazil.

Gilles a dit…

Thank you for this information. I have added a link to your comment at the end of the Covet entry in this article.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+