09 janvier 2007

La seigneurie de Chissé

Source : Annuaire de la noblesse de France 1861
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k365890/f173.item
La seigneurie de Chissé est située dans le haut Faucigny, près de Sallanches. La souche de ses premiers possesseurs se partagea en deux branches, dont l'une, après l'annexion du Faucigny au Dauphiné, alla s'établir à Grenoble et s'allia aux Monteynard, aux la Croix de Chevrières, etc.

Jean de Chissé, évêque de cette ville en 1338, conseiller intime de Humbert II, dernier dauphin de Viennois, travailla à la cession du Dauphiné à la France ; Rodolphe de Chissé, frère de Jean et son successeur au siége épiscopal en 1354, archevêque de Tarentaise en 1380, fut assassiné dans son château en 1387 ; Aimon de Chissé, fils de Girard de Chissé, trésorier général de Savoie, devint évêque de Grenoble en 1380 et assista aux conférences pour l'extinction du schisme causé par la double élection d'Urbain et de Clément VII. Sa soeur Péronne épousa Pierre de Sales, septième aïeul de saint François de Sales. Aimond II de Chissé, que l'historien Chorier appelle un grand personnage, fut évêque de Nice, puis de Grenoble, et siégea au concile de Bêle.

La branche restée en Savoie a emprunté le surnom de Polinges à une terre du comté de Genevois. Pierre de Chissé, grand bailli du duché d'Aoste, chambellan du roi Charles VIII, épousa Catherine, fille de Boniface de Chalant. François de Chissé, des seigneurs de Polinges, était vicaire général du diocèse de Genève.

La maison de Chissé Polinges existe encore.

Armes : parti d'or et de gueules, au lion de sable, armé, villené et lampassé de gueules, brochant sur le tout.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+