25 avril 2008

La famille d'Aubuisson

Aubuisson (d'), famille noble d'extraction, et d'ancienne chevalerie, établie en Languedoc, où elle possède, depuis plusieurs siècles, les seigneuries de Nailhoux et de Ramonville-Saint-Aigne.
  1. Antoine d'Aubuisson, premier du nom, chevalier, figura en 1444 dans un tournoi près la ville de Saumur, avec René d'Anjou, roi de Sicile, Ferri, duc de Lorraine, le seigneur de Beauveau, Giron de Laval, le comte de Nevers, Jacques de Clermont, le comte d'Eu, le comte de Tonnerre, le duc d'Alençon, le duc de Bourbon, et une infinité d'autres seigneurs. L'honneur d'être admis parmi les chevaliers qui assistaient à ce tournoi, nous démontre qu'Antoine d'Aubuisson était d'une origine très ancienne, puisqu'il fallait dès ce tems faire preuve de seize quartiers de noblesse paternels et maternels pour être admis dans un tournoi. Il testa le 2 janvier 1445, époque à laquelle on peut rapporter sa mort. Il avait épousé Marie de Poitiers, fille de Guillaume de Poitiers, seigneur de Nailhoux, et de Louise de Château Verdun ; de ce mariage vinrent :
    1. Guillaume, qui suit
    2. Jean-Germain.
    3. Germain.
    4. Guillemette.

  2. Guillaume d'Aubuisson, premier du nom, qualifié de chevalier, noble et puissant homme, testa à Nailhoux le 5 octobre 1516. Dans son contrat de mariage il prend le titre de chevalier, et mentionne Antoine d'Aubuisson son père, à qui il donne la même qualité de chevalier. Il épousa, l'an 1485, noble demoiselle Mathilde Charlotte d'Escandillac, fille de noble Siméon d'Escandillac et de noble demoiselle Catherine de Tournemire ; de ce mariage vinrent :
    1. Pierre, qui suit,
    2. Antoine, mort sans postérité.
    3. Guillemette.

  3. Pierre d'Aubuisson, premier du nom, chevalier, capitaine de cinquante hommes d'armes à l'armée de Jean d'Albret, fut fait prisonnier de guerre en Espagne, où il épousa Claire Eugénie de Velasco, de l'illustre maison de Velasco, dont les rois de Portugal et d'Espagne descendent par les femmes. Ce Pierre d'Aubuisson jouissait en Espagne et en France de la considération la plus distinguée, qui lui ont été adressées par le roi de France Henri II, en 1557, et par Henri de Bourbon, roi de Navarre, qui fut depuis le bon Henri IV. Le mariage de Pierre d'Aubuisson avec Claire Eugénie de Velasco, a causé l'erreur de certains généalogistes, qui ont fait descendre la maison d'Aubuisson d'une origine espagnole, ce qui eut bien lieu pour les femmes, mais non pas du chef des mâles ; de ce mariage vinrent :
    1. Jean d'Aubuisson, qui épousa Guillemette Delzert, dont il n'eut point d'enfants.
    2. Guillaume d'Aubuisson, mort sans postérité.
    3. Jean d'Aubuisson, qui suit

  4. Jean d'Aubuisson (susnommé), premier du nom, chevalier, archer de la garde du roi, épousa, en février 1590, demoiselle Guillemette Delzert, fille et héritière de Paul Delzert et de dame Jaquette de Brun ; de ce mariage vinrent :
    1. Jean Germain d'Aubuisson, évêque in partibus de Césarée, coadjuteur de l'évêché de Barcelone, qui mourut assassina quelques jours après sa nomination.
    2. Germain d'Aubuisson, qui suivra.
    3. Jean.
    4. Germain, le jeune, qui a fait la branche des d'Aubuisson de Voisins, qui existe aujourd'hui en Languedoc.

  5. Germain d'Aubuisson, chevalier, servait sous le maréchal de Schomberg. Il épousa, en novembre 1641, Madeleine de Siviez, fille de N de Siviez, écuyer, et de Marguerite de Bonal. Il testa le 25 août 1673 ; il laissa les enfants qui suivent :
    1. Géraud d'Aubuisson, qui suit :
    2. Jean Germain, officier au régiment de Normandie, mort des blessures qu'il reçut à l'armée.
    3. Guillemette d'Aubuisson, mariée à François de Vabres, marquis de Castelnau d'Estrètefond, baron des états de la province de Languedoc. Lorsque Philippe V, petit-fils de Louis XIV, passa à Toulouse pour aller prendre possession de la couronne d'Espagne, cette dame eut l'honneur d'ouvrir le bal avec le roi, dans la fête que la ville de Toulouse donna à ce monarque.

  6. Géraud d'Aubuisson, chevalier, épousa, le 22 mars 1679, Marie de Fargues, fille de noble Arnaud de Fargues et de noble Catherine du Cup-de-Ricaud ; il eut de ce mariage :
    1. Arnaud, seigneur de Ramonville-Saint-Aigne, qui épousa demoiselle Marguerite de Coulommiers, de laquelle il n'eut point de postérité. Il fit son testament le 20 mai 1752, par lequel il institue son héritier universel Jean Germain Marie d'Aubuisson, son petit-neveu, dont l'article viendra.
    2. Jean Germain d'Aubuisson, qui suit :
    3. Guillemette, mariée à noble Joseph de Ferrand, écuyer, seigneur de S.-Jean.

  7. Jean Germain d'Aubuisson, chevalier, seigneur de Duffort, mousquetaire de la garde du roi, puis lieutenant au régiment de Boulonnais en 1704 ; épousa, le 12 août 1704, noble demoiselle Germaine Duffort-d'Encuns, fille de noble Gabriel Duffort, chevalier, seigneur d'Encuns et de noble dame Claire de Gardia. Il eut de ce mariage:
    1. Arnaud Germain d'Aubuisson, qui suivra
    2. Pierre d'Aubuisson, chevalier, capitaine au régiment de la Couronne, chevalier de l'ordre royal et militaire de S.-Louis. Il se trouva à la bataille de Fontenoi, aux sièges de Tournai et de Dendermunde. Ce fut à ce dernier qu'il se distingua, ayant, à la tête de ses grenadiers, enlevé la redoute nommée l'Enfer, gardée par les grenadiers ennemis. Il y fut blessé. Il assista depuis à la bataille de Rocoux, où il fut encore blessé, et si dangereusement, que le roi lui accorda sa retraite avec pension. Il mourut sans postérité en 1783.
    3. Marie, femme de noble Jean-Baptiste d'Hebrail, chevalier, seigneur de Canast.
    4. Claire Marie, mariée à noble Joseph de S.-Aigne, chevalier.
    5. Guillemette, mariée à noble de Baunaur, seigneur du Cordier.
    6. Barthélemie, religieuse ursuline à Toulouse.

  8. Arnaud Germain d'Aubuisson, chevalier, seigneur de Nailhoux et de Ramonville-S.-Aigne, lieutenant au régiment de la Couronne. Il épousa, le 13 octobre 1737, demoiselle Jeanne Germaine de Durand, fille de noble Arnoud de Durand, seigneur de Nougared et de Monestrole. De ce mariage vinrent
    1. Jean Germain Marie d'Aubuisson, qui suit:
    2. Charles, seigneur de Duffort, mort sans postérité.
    3. Pierre, gendarme ordinaire du roi en 1765.
    4. Guillemette Honorée, morte.
    5. Jeanne-Françoise Thècle, morte.
    6. Claire Louise, morte.
    7. Rose.

  9. Jean Germain Marie d'Aubuisson, chevalier, marquis d'Aubuisson, mousquetaire du roi, puis capitaine de cavalerie en 1773, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, seigneur de Nailhoux et de Ramonville-S.-Aigne, fut chargé de la procuration de madame la marquise de Spinola, pour la représenter aux états du Languedoc, en sa qualité de baronne de Murvielle, en 1783. Ce fut à cette même époque que les preuves de noblesse de la maison d'Aubuisson furent vérifiées, par MM. les commissaires des états du Languedoc. Il émigra en 1791. Il a épousé, le 29 novembre 1779, demoiselle Marie-Thérèse de Rigaud, fille de noble Pierre de Rigaud, chevalier, seigneur du Bousquet, la Garde-Lanta et autres lieux, et de noble dame du Ga et de Monperoux. Il eut de ce mariage :
    1. Pierre Gabriel Germain, né en1784.
    2. Pierre Joseph Henri Germain, mort sans postérité ;
    3. Julien Honoré Germain, dont l'article viendra :
    4. Jeanne Germaine Marie Thérèse, morte en bas âge.
    5. Françoise Mélanie, née en 1790, mariée à M. le chevalier de S.-Sernin.

  10. Julien Honoré Germain d'Aubuisson, chevalier, né le 17 novembre 1786, fut admis dans l'ordre de Malte en 1787. Il a épousé, en septembre 1805, noble demoiselle de Besaucelle. De ce mariage est issu : Louis-Germain-Ranulphe, né au mois d'août 1806.
Les armes : « écartelées de Velasco. Au premier et troisième d'or, à l'aigle de sable, fondant sur un buisson de sinople, au chef de deux croix de gueules ancrées, qui est d'Aubuisson ; au deuxième et quatrième de huit points d'or équipolés à sept de vair, bordure componée de Léon et de Castille, qui est de Velasco. Le tout surmonté d'une couronne ducale, avec la légende de Ricos-Hombres ; deux lions pour supports. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 1
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+