27 avril 2008

La famille de Bertrand

BERTRAND (DE) ; maison originaire de Lorraine.

Il y a eu en France plusieurs familles illustres de ce nom ; sans nous arrêter à prouver l’analogie et la filiation qui peuvent exister entre elles, nous mentionnons celle qui était fixée en Lorraine, avec les honneurs de la noblesse, dès l’an 1594.
  1. Jean DE BERTRAND, premier du nom, surnommé le Capitaine Cadet, ayant rendu des services militaires importants à Charles III, duc de Lorraine, dit le grand, en reçut des lettres-patentes sous la date du 18 septembre 1594, par lesquelles ce prince lui accordait tous les privilèges, droits et honneurs dont jouissait la noblesse de Lorraine, pour lui et ses descendants légitimes. Il avait épousé Isabeau de Vincent, de laquelle il laissa, entre autres enfants :
    1. Georges, dont l’article viendra.
    2. Suzanne, mariée à noble homme, Pierre de Sauvage, écuyer.

  2. Georges DE BERTRAND, premier du nom, qualifié de noble homme, épousa Gabrielle Toussaint, issue de condition noble, et en laissa :
    1. Jean II, qui viendra.
    2. Joseph-George de Bertrand.

  3. Jean DE BERTRAND, deuxième du nom, qualifié de noble et d’écuyer, lieutenant de cavalerie, se dévoua au service de Charles IV, duc de Lorraine, son souverain ; il mourut le 14 mars 1691 ; il avait épousé, dans le pays de Liège, demoiselle Barbe Bloxe, qui mourut à Courcelles le 21 février 1689. De ce mariage est né :

  4. Jacques DE BERTRAND, premier du nom, né en 1678 à Courcelles, marié, le 4 octobre 1706, à demoiselle Catherine-Françoise Gauçon. De ce mariage vint :

  5. Jacques DE BERTRAND, deuxième du nom, né le 21 juin 1717, à S.-Nicolas en Lorraine, avocat au conseil du roi de Pologne, souverain du duché de Lorraine et de Bar ; il mourut à Nancy le 6 novembre 1763, et avait épousé, le 10 novembre 1742, demoiselle Elisabeth de Riston, morte à Nancy en septembre 1812. De ce mariage sont nés :
    1. Jacques Rémy, dont l’article viendra.
    2. François, chanoine de la Trinité, vivant à Nancy en 1814.
    3. Marie, morte religieuse.
    4. Elisabeth, mariée à messire Louis Antoine Dejean, chevalier de l’ordre royal et militaire, de S.-Louis, capitaine au corps des grenadiers de France, puis lieutenant-colonel et commandant des places de Marsal, Vic, Moyenvic et Dieuze, tous deux vivant à Nancy en 1814.

  6. Jacques Rémy DE BERTRAND, Ier du nom, chevalier, capitaine d’infanterie au régiment de S. A. R. monseigneur le duc d’Angoulême, chevalier de l’ordre royal et militaire de S.-Louis et de celui de la Réunion, breveté du grade de lieutenant-colonel, marié à demoiselle Julie-Félicité-Joseph le Vasseur de la Thieuloy, fille de messire Louis-Joseph le Vasseur de la Thieuloy, président au conseil souverain d’Artois, et de dame Ernestine de Croix. De ce mariage sont nés :
    1. Charles-François-Jacques-Joseph-Aimé-Louis de Bertrand, né à Versailles en mai 1792.
    2. Jean-Jacques Joseph, né à Paris en février 1803.
    3. Julie Félicité Joseph, née à S.-Omer en décembre 1786, mariée à Jean-Cosmes-Damiens-Fénis de la Combe, fils de messire Etienne-Bernard-Fénis de la Combe, officier aux gardes de Louis XVI, et de dame Françoise de Murat.
Les armes : D’or, à la face d’azur, surmontées d’un lion naissant de gueules, accompagné en pointe de trois roses de même pointées d’argent, timbrées d’un lion naissant de l’écu, tenant à ses pattes une épée d’argent emmanchée d’or, le tout porté d’un armet morne d’argent, couvert d’un lambrequin aux métaux et couleurs dudit écu.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 17
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+