25 mai 2008

La famille de Montmorency-Morres. 6ème partie.

Branches des seigneurs et baronnets de Knockagh.
  1. Jean MORRES, écuyer, deuxième fils d’Olivier, seigneur de Lateragh, et de lady Elish Butler, fille de Pierre, comte d’Ormonde et d’Ossory, né en 1490, mort en 1562, et inhumé à Drom, fut le fondateur de la branche puînée de Montmorency-Morres. Il fut d’abord seigneur de Cloghbalyshane, et ensuite il acquit de son frère Olivier le château et territoire de Knockagh, avec une moitié de Lateragh, et les manoirs de Castle-Liny, Keilnafuncheon, etc., il épousa Anastasie O’Ryan, ou O’Maolryan, fille de Jean, seigneur de Wothény, et sœur d’Hannah, épouse de son frère Olivier. Il eut de ce mariage :
    1. Reymond, fils unique, dont l’article suit :
    2. N., femme d’Edward Sweetman, écuyer, seigneur de Castle-Eve.

  2. Reymond Morres, premier du nom, écuyer, seigneur de Knockagh, né en 1552, mort le 31 août 1624, et inhumé à Templemore, portait dans son écusson un croissant, comme chef de la branche puînée de la maison de Morres. Il épousa Eléonore, fille de Cantwell, seigneur de Lahagres et Mocarky Castle ; 2.° Catherine, fille de Mac Egan, seigneur de Killaghan (présentement Sopwell-Hall), chef de sa maison. Raymond Morres eut de son premier mariage :
    1. Sir John, son successeur, dont l’article viendra
    2. Nicolas, seigneur de Balynrier-Morres, dont le fils et héritier Edmond, mourut sans postérité.
    3. James Morres, écuyer, père de James, de Lish, mort sans alliance.
    4. Edmond Morres, écuyer, dont on ne trouve que le nom, sans postérité.
    5. Thomas, seigneur de Balycashy, Balycapell, Derinvoghla, etc. Il a laissé quatre filles : 1.° Catherine, femme de Jean Morres, de Cluanynenagh, et Balylusky-Castle, écuyer, son cousin ; 2.° Owna, femme d’Etienne Mac-Egan, écuyer ; 3.° Grany, ou Griselle, mariée avec Brien O’Hogan, seigneur de Scragh ; 4.° Marguerite, alliée à Charles O’Carrol seigneur de Cloghjordan, de la maison d’Ely ; toutes quatre furent ses cohéritières, avec Sybille, ou Sive, fille d’O’Kenedy, d’Ormonde, seigneur de Balycapell.
    6. Jeanne, femme de sir Morgan Mac-Brien-Kavenagh, chevalier, seigneur de Borris.
    7. Marguerite, épouse d’O’Kennedy, seigneur d’Ormonde.
    8. Anastasie, femme de Théobald de Burgh, dit Mac Walter, seigneur d’Illeagh.
    9. Catherine, femme de Thomas Purcell (fils puîné du baron de Loughmoe), seigneur de Borrisilleagh, dont elle était la première épouse ; la deuxième fut Marie O’Sullevan-More, dont il eut une fille nommée Marie, qui a épousé, 1.° Richard Grace, de Courtstown, et après sa mort, James Morres, de Balylusky-Castle, son cousin.

  3. Sir John MORRES, seigneur de Knockagh, fut créé baronnet le 25 mars 1631, et mourut en 1647 l’âge de soixante-quinze ans. Il avait épousé Catherine, fille de sir Edmond Walshe, de Abington, et de la Montagne, dont il eut :
    1. Sir Reymond, son successeur, dont l’article viendra :
    2. Geoffroi, de Gortnelaghan, mort en 1689.
    3. Étienne, mort sans alliance.
    4. François, de Balinlogher, mort sans postérité mâle ; mais il a laissé trois filles, et un fils naturel, nommé Reymond.
    5. Olivier, ainsi nommé, après son ancêtre, Olivier, seigneur de Lateragh, mort sans enfants.
    6. Jean, de Knockaderine en Clare, mort en 1715, sans postérité.
    7. Marguerite,
    8. Hélène.

  4. Sir Reymond MORRES de Knockagh, deuxième du nom, baronnet, mort vers l’an 1656, avait épousé Ellice, fille de Gerald Wall, seigneur de Couilnamuck, de laquelle il eut :
    1. Sir John, son successeur, dont l’article suit :
    2. Hervé, seigneur de Castle-Morres, tige des vicomtes de Montmorres, desquels nous parlerons plus bas :
    3. Edouard, père d’Anne, épouse de James Morres, son cousin.
    4. Marguerite, femme de Christophe Butler, de Kilcash, de la maison des ducs et comtes d’Ormonde.
    5. Anastasie, femme de Richard Butler, de Kilcash, écuyer, de la même famille du précédent.
    6. Eléonore, femme de Jean Cantwell, de Balymakeady, écuyer.
    7. Ellice.
    8. Hélène.
    9. Marie.
    10. Catherine.

  5. Sir John MORRES de Knockagh, troisième du nom, baronnet, né en 1620, mort en 1720, âgé de cent ans, fut inhumé à Lateragh. Il avait eu pour femme Eléonore Butler, fille de milord Cahir. De ce mariage sont issus :
    1. Raymond, dont l’article viendra :
    2. Edmond, mort sans alliance.
    3. Nicolas, de Seafield, près Malahide, au comté de Dublin et de Lateragh-Castle, en Tipperary, mort en 1747, âgé de 66 ans. Il avait épousé Susanne de Talbot, fille de Richard, seigneur de Malahide, cousin du duc de Tyrconnell, dont il eut : 1.° Jean, mort sans alliance en 1743 ; 2.° Sir Nicolas, de qui nous parlerons ci-après ; 3.° Richard, colonel français, tué à Paris, dans la foule, le jour du couronnement du roi Louis XVI, et de Marie-Antoinette d’Autriche. Il est mort sans alliance ; 4.° Eléonore, comtesse d’Ormonde, femme de Walter Butler, de Kilcash, et mère de Jean, comte d’Ormonde, père du comte Walter, d’aujourd’hui ; 5.° Françoise, épouse de Macgwire, de Tempo, prince de Fermanagh.
    4. James Morres, de Rossestown, écuyer, mort avant son père. Il avait épousé Anne, fille d’Edouard Morres, dont il eut : 1.° Jean, mort sans alliance ; 2.° Nicolas, colonel français, marié à la dame de Cameron, écossaise, sans postérité ; 3.° Edmond, mort sans alliance ; 4.° Anne, femme de Charles Mathew, de Borras et d’Annefield, écuyer (oncle du feu comte de Landaffe), dont est issue Catherine-Marie-Anne Mathew, fille unique, épouse de sir Hugues O’Reilly, de Balynlough, baronnet ; 5.° Marie ; 6.° Hélène ; 7.° Marguerite, femme de James Baker, de Balymorin, écuyer.
    5. Antoine Morres, mort sans alliance,
    6. Marie.
    7. Anne.
    8. Catherine.
    9. Eléonore

  6. Reymond MORRES, de Knockagh-Castle, quatrième du nom, écuyer, colonel français, mort à Londres, en 1704 ; il avait épousé une demoiselle parisienne d’une rare beauté ; mais d’une naissance ordinaire. Son père, à cause de cette mésalliance, avait, tenté de le déshériter ; mais il fut rétabli dans la succession de tous ses biens par un acte du parlement d’Irlande, et ses enfants en furent mis en possession. Ces enfants furent :
    1. Sir John, dont l’article suit :
    2. Sir Simon, dont nous parlerons ci-après :
    3. Alixe, femme de James Boate, écuyer.
    4. Marie, morte en 1749, et deux autres enfants.

  7. Sir John MORRES, de Knockagh-Castle, troisième du nom, baronnet, mort en 1723, avait épousé Marguerite, fille de Richard O’Shee, écuyer, seigneur de Cloghran, ou Cloran, dont :
    1. Sir Reymond, son successeur, dont l’article suit :
    2. Edmond, mort sans alliance.
    3. Catherine, femme d’Ambroise Kearney, de Cappagh, écuyer, capitaine français.
    4. Marie, femme de James-Everarde Longe, de Grove et Kiloran, écuyer.
    5. Marguerite, épouse de Jean Uniacke, de Youghall, écuyer.
    6. Elisabeth, femme de Uniacke, écuyer de la même famille.

  8. Sir Reymond MORRES, de Knockagh-Castle, cinquième du nom, baronnet, mort sans alliance, le 11 octobre 1740. Il a laissé, par son testament, tous ses biens à son parent Hervé, seigneur de Castle-Morres, vicomte de Montmorres, et a été inhumé à Lateragh.

  9. Sir Simon MORRES, de Drom, dit de Knockagh-Castle, deuxième fils de Reymond Morres, quatrième du nom, dont il est question, page 89, succéda à la dignité de baronnet d’Irlande, mais non aux biens de son prédécesseur qui l’en avait déshérité ; il épousa N. Gregory, de la maison de Gregory de Coole, au comté de Galway. De ce mariage sont issus :
    1. George, son successeur, dont l’article suit :
    2. Jeanne, épouse de N. Bollard, écuyer.

  10. Sir Georges MORRES, baronnet, mort sans alliance.

  11. Sir Nicolas MORRES a succédé à la dignité de baronnet d’Irlande après la mort de sir George ; il était fils de Nicolas et de Susanne de Talbot dont il est question page 89. Il a servi en France en qualité de colonel du régiment de Bulkley, devint brigadier des armées du roi, sous les règnes de Louis XV et de Louis XVI ; il mourut à Amboise, après la révolution (en 1795), dans un âge fort avancé, n’ayant point de postérité de sa femme N... Fraser, de la maison de Lovatt, en Ecosse, tante de madame la Marquise de Mailly.
Cette branche est éteinte.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 70
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+