18 mai 2006

Nobiliaire de Provence : Bovis


Annuaire de la noblesse de France 1862 page 142
Gallica/BnF : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036590

Armes : Coupé, au 1 d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois roses d'argent; au 2 de gueules, au boeuf passant d'argent.

Dessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.

La famille de Bovis parait être originaire de Florence, et issue d'un noble guelfe que les Gibelins auraient obligé à chercher un asile dans les États du duc de Savoie. Suivant Augustin della Chieza et d'autres auteurs héraldiques, on trouve des nobles du nom de Bovis anciennement établis en Toscane dès le XIIe siècle. On les retrouve à Novare, à Fossan et dans le marquisat de Saluces en Piémont, ainsi qu'à Sallenches en Savoie, dès le XIVe siècle.
  1. Noble Honoré Bovis, qui de Savoie vint s'établir, vers 1497, dans la vallée de Barcelonne en Terre-Neuve (Barcelonnette, Hautes-Alpes), est l'auteur direct de la famille provençale.

  2. Isnard Bovis, son fils, ayant, en 1526, contracté mariage avec Jeanne Laviguière d'Issarens, vint habiter près d'Entrecasteaux (Var), où sa descendance s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Il eut un fils, qui suit.

  3. Nicolas Bovis, capitaine, commandant du navire de Sa Majesté le Sebire (procuration à lui passée le 2 février 1590, à Avignon, par la comtesse de Grignan), vint s'établir en 1550 en la ville de Lorgues. De son mariage avec Marguerite Jassaud de la Mouthière il eut :

    1. Gaspard, qui suit;
    2. Jean-Baptiste, auteur de la branche d'Aix, établie ensuite à la Guadeloupe, où elle existe encore aujourd'hui. Le chef de cette branche fut admis en 1819 dans l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, après avoir fait ses preuves de noblesse.

  4. Gaspard Bovis, Ier du nom, capitaine, contracta mariage, vers 1560, avec Marguerite Rodeillade, dont il eut :

    1. Octave, qui suit;
    2. César, auteur de la branche de Moustiers (Basses Alpes), qui s'est éteinte vers 1825. Ce dernier est titré d'écuyer et conseiller du roi dans une transaction du 1er juin 1626; il est aussi qualifié de noble par le roi dans ses lettres de provision de viguier de la ville de Moustiers, en 1627.

  5. Octave Bovis, écuyer, fut maintenu dans sa noblesse par une sentence du juge royal de Lorgues, en 1625, dans un procès qu'il soutint contre les capitaines Fournier. Il fut consul de la ville de Lorgues, et laissa un fils, qui suit.

  6. Gaspard II Bovis épousa, le 8 février 1649, Jeanne Meissonnier d'Ampus, fille de Melchior et de dame Antoinette de Pasquet.

  7. Esprit Ier Bovis, fils de Gaspard II, fut conseiller du roi, commissaire aux revues des troupes de Sa Majesté, et fit enregistrer, en 1697, ses armes dans l'Armorial général de France, recueil officiel dressé par ordre de Louis XIV. De son mariage, contracté le 20 juillet 1683, avec Madeleine de Laurens, il eut un fils, qui suit.

  8. Esprit II Bernard de Bovis, écuyer, conseiller du roi, commissaire aux revues des troupes de Sa Majesté, viguier et premier capitaine pour le roi des ville et viguerie de Lorgues, chevalier du guet, etc., épousa, le 14 mai 1728, à Marseille, Françoise de l'Aigle, fille de noble César et de dame Antoinette de Parédès (Espagne), dont il eut deux fils :

    1. Esprit III Joseph, qui continua la descendance;
    2. Antoine César, capitaine de dragons chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, dont il n'existe aujourd'hui aucune postérité mâle.

  9. Esprit III Joseph de Bovis, écuyer, maire et premier consul de la ville de Lorgues, a figuré en ces qualités comme député de la communauté de Lorgues à l'assemblée des états de Provence tenus à Lambesc en 1780. Il avait épousé, le 1er juin 1759, à Fayence, Anne-Marie de Robert d'Escragnolles, fille de messire Louis de Robert, seigneur comte d'Escragnolles, et de dame Catherine de Théas d'Andon. Il en eut un fils, qui suit.

  10. Esprit IV Bernard de Bovis, écuyer, maire de la ville de Lorgues, obligé d'émigrer pendant la période révolutionnaire, vit tous ses biens confisqués et vendus. Après la restauration, il fut nommé par Sa Majesté Louis XVIII sous-préfet de Grasse et chevalier de la Légion d'honneur. Il épousa le 6 mars 1788 Marie Macrine de Catelin, fille de noble Thimothée de Catelin, lieutenant particulier civil et des soumissions en la sénéchaussée de Marseille, et de Claire Françoise de Mémuzat. De cette union est issu un seul fils qui suit.

  11. Esprit V Benoît Gustave de Bovis, écuyer, épousa, le 8 octobre 1817, à Aix, Marie Louise Josèphe de Bovis-Beauvoisin, sa cousine au quinzième degré. De ce mariage sont issus et vivants :

    1. Esprit Joseph Edmond de Bovis, officier de marine, *, marié en 1850 à Emily Dring-Lansdal, de Brighton (Angleterre), dont il a : a. Esprit Jean-Bernard, né 2 novembre 1854; b. Louis François David, né 10 février 1853; c. Pauline Marie Josèphe, née 12 janvier 1855; d. Joseph Edric Henri, né 3 novembre 1857; e. Benoît Roger Stanislas, né 23 avril 1858; f. Paul Raymond Robert, né 14 juillet 1859; g. Emmy Sophie Lamberte Philomène, née 17 septembre 1860.
    2. Marie-Louise Berthe, mariée, le 20 janvier 1842, à Marseille, avec M. de la Paquerie.
    3. Louis Paul Robert, marié, le 9 février 1861, à Lisle (Vaucluse), avec Mathilde de Casal.
    4. Henri Etienne Léopold, marié, le 1er mai 1864, au Teil (Ardèche), avec Gabrielle d'Hilaire de Jovyac.
Armes : Coupé, au 1 d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois roses d'argent; au 2 de gueules, au boeuf passant d'argent.


Couronne : de comte.


Supports : deux lions.


Devise : DEVOIR QUAND MÊME.

Compléments envoyés par Robert Bérard le 12/01/2011. Merci Mr Bérard.

- BOVIS Marie Louise Antoinette Berthe, née à Grasse 06 le 3/2/1820 épouse le 22/12/1842 ( pas le 20 ) à Marseille LEFEBVRE de la PAQUERIE, enseigne de vaisseau, né à Brest le 20/8/1813 fils de Étienne Jérôme, propriétaire et maire de Plougastel 29 et de BARAZER Marie Rose Joséphine

- BOVIS Henry Étienne Léopold né à Lorgues 83 le 9/6/1824 épouse à Le Teil 07 le 30/4/1861 ( pas le 1/5/1864 ) Gabrielle Mélanie d'HILAIRE de JOVYAC née à Bourg St Andéol 07 le 21/3/1828 fille de Alexandre Balthazard, propriétaire et de Marie Louise Anne Azéline DAUPHIN de VERNA

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, j'ai lu dans cette généalogie q'une personne fut commissaire aux revues des troupes et je serai interressé d'en savoir plus sur cette profession.
Je vous serai donc reconnaissant, si vous le pouvez, de me répondre.
CBN

Gilles a dit…

J'ai fait comme vous, j'ai cherché dans Google en espérant y trouver une définition mais sans succès. Désolé...

Juan Jose a dit…

Saluts,

Je suis Juan José Chavez Mulet, fils de Lizzie Mulet DuTeil. J'habite au Guatemala. Je suis en train de compléter la généalogie de mes ancêtres et descendants. J`ai trouver votre cite. Et je me suis dis, peut-être ils peuvent avoir quelques données. A la fin du XIX siècle Joseph Césaire Oscar du Teil est venu au Guatemala.
Il était le fils de Caroline de Gestas de Lespéroux. Bon je vous écris pour savoir -on ne sait jamais - si vous aviez quelques informations.

A bientôt,

Juan José

Gilles a dit…

Je pense pouvoir trouver des informations sur la famille Gestas de l'Espéroux. Je vous les communiquerais samedi.

Gilles a dit…

Extraite de l'annuaire de la noblesse 1848, voici un article sur la maison de Gestas.

Gilles a dit…

Pour Juan José : je peux aussi vous envoyer la notice de la Chesnaye-Desbois sur la famille de Gestas si vous me donnez votre adresse de messagerie.

Anonyme a dit…

Bonjour Juan José,

J'ai trouvé cela sur un site officiel français !

http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche.asp?num_dept=16929

Concernant ta question : j'ai une réponse ici :

Joseph Henri Césaire du Teil
fils de Jean du Teil, dit "le chevalier" et de Marguerite Louise Georgine
Mardigny, mari de Caroline de Gestas de Lespéroux
Admission à l'école de Saint-Cyr (1825). Nomination et fonction en tant
qu'administrateur des forêts (1826-1830). 1686-1830

http://www.cg43.fr/sites/cg43/IMG/archives/61J,Fonds-Pradier-dAgrain.pdf

Buen dia,
Jérôme