27 juillet 2006

La famille de Ricard

De Ricard. D'or, au griffon de gueules ; au chef d'azur chargé d'une fleur de lys du champ.DE RICARD, famille ancienne de Provence, où elle réside encore de nos jours, divisée en deux branches l'aînée à Toulon, d'où cette famille est originaire, et la seconde à Aix, où elle a donné des conseillers au parlement et des officiers de mer et de terre. Nous allons en rapporter la filiation, dressée sur les titres originaux qui nous ont été mis sous les yeux, après avoir cité quelques personnages de cette maison dont la jonction n'est pas certaine.

Jean Ricard, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, en 1364, commandeur d'Aix, portait pour armes, suivant l'histoire de cet ordre, par l'abbé de Vertot, tome 7, page 75, d'or, au griffon de gueules, armes que portent encore de nos jours les descendants de cette maison. Ils ont depuis ajouta un chef d'azur, chargé d'une fleur de lys d'or, par concession du roi Louis XIV de l'an 1651 registrée au parlement d'Aix.

Raimond Ricard, chevalier du même ordre en 1467, devint grand prieur de Saint-Gilles.

Guillaume, en 1475, fut grand commandeur.

Raimond ou Raimondet Ricard, en 1541, fut aussi grand prieur de Saint-Gilles.

On ne peut établir, d'après les titres, la filiation suivie de cette famille, qu'à commencer à :
  1. Jacques RICARD, nommé dans le contrat de mariage de Charles, son fils, qui suit.

  2. Charles RICARD, co-seigneur de Néaules, épousa par contrat du dernier février 1524, reçu par maître Aubert, notaire de Toulon, noble Madelaine de Paris, fille de feu noble Antoine de Paris, et de noble Nicolas de Gombert. Isabeau Thomas, veuve de Pierre Robiou, lui fit cession, par acte du 29 septembre 1545, de 750 florins à prendre sur la seigneurie de Néaules. Il paraît encore dans divers contrats d'obligations en sa faveur, des années 1547, 1549, 1550 et 1555. Ses enfants furent :
    1. Pons, qui suit ;
    2. Jean, vivant le 30 avril 1567,
    3. Honore, vivant le 30 avril 1567.

  3. Pons DE RICARD, co-seigneur de Néaules, fut mis en possession, par son père, de cette co-seigneurie, par acte du 19 septembre 1572. Il fut pourvu de la charge de conseiller de la ville de Toulon, par provisions du 23 juillet 1605, et fut reçu le 5 août suivant, dans l'exercice de cette charge. Il épousa Gasparde le Noble, et fit son testament le 18 mai 1616, reçu par Angles, notaire royal, par lequel il fait son légataire noble Antoine de Ricard, son fils aîné. Ses enfants furent :
    1. Antoine, dont l'article suit ;
    2. Jules, seigneur de Joyeusegarde, conseiller de grand'chambre au parlement d'Aix. Il laissa entre autres enfants, de Louise de Piolenc, fille d'Honoré de Piolenc, seigneur de Beauvoisin, conseiller au parlement d'Aix, et de N de Bernier:
      1. Joseph Paul, marquis de Ricard et de Dregançon, conseiller de grand'chambre au parlement d'Aix ;
      2. Sextius Ange de Ricard, bailli, grand'croix de l'ordre de Malte, baron de la Ville-Dieu, en Languedoc ;
      3. Pierre de Ricard, premier président de la chambre des enquêtes au parlement d'Aix, cru père de :
        1. Louis Hercule, reçu chevalier de Malte de minorité en 1707, en faveur de qui les terres de Vacquières, de Joyeusegarde et de Sainte-Foi, furent érigées en marquisat, sous le nom de Ricard, par lettres du mois de juin 1718, enregistrées au mois de juin 1730 ;
        2. Jean Baptiste Dominique, reçu chevalier de Malte de minorité en 1710 ;
      4. Dominique, chevalier non profès du même ordre, qui fut reçu en 1696, et mourut à Paris le 12 décembre 1734 ;
    3. Félix de Ricard, reçu chevalier de Malte de minorité en 1639.

  4. Antoine de RICARD, écuyer, épousa, par contrat reçu par Cavelli , notaire à Toulon, demoiselle Anne Crac, de la même ville, et fit son testament devant Bremond, notaire, le 7 janvier 1655, dans lequel il fait des legs à Jean-Baptiste, son fils, qui suit, et institue son héritier André de Ricard , son petit-fils. Ses enfants furent :
    1. Jean-Baptiste, dont l'article suit
    2. François,
    3. Pierre,
    4. Augustin,

  5. Jean Baptiste DE RICARD, écuyer, épousa, par contrat du 11 février 1633, damoiselle Eléonore de Colonia, et fit son testament le 7 mai 1666, reçu par Rostant, notaire, par lequel il institue son héritier noble André de Ricard, son fils, dont l'article suit.

  6. André DE RICARD, écuyer, conseiller et procureur du Roi au siége de l'amirauté de Toulon , épousa demoiselle Madelaine de Fournier, et fit son testament, reçu par Jacques Ganteaume, notaire à Toulon , le 11 février 1696, dans lequel il nomme :
    1. Joseph de Ricard ;
    2. François-Joseph de Ricard ;
    3. Charles-Antoine, dont l'article suit ;
    4. Marie ;
    5. Anne ;
    6. Rose.

    Marie, Anne et Rose, religieuses professes au monastère de Sainte Ursule en 1696.

  7. Charles-Antoine DE RICARD, écuyer, conseiller avocat et procureur du Roi au siége de l'amirauté de Toulon, épousa Marie Claire de Mascaron, et testa le 12 mai 1749, devant maître Hugues, notaire à Toulon. Il eut pour fils :
    1. Laurent Charles, écuyer, né le 8 février 1755, vivant à Toulon en 1816 ;
    2. Jean Louis, dont l'article suit.

  8. Jean Louis DE RICARD, écuyer, né le 31 mai 1757, vivant à Toulon, commissaire de la marine royale de première classe, a épousé, par contrat du 13 février 1787, demoiselle Thérèse Amable Guey, dont est issu :

  9. Joseph Barthélemi Honoré Louis Amable DE RICARD, né à Cette; le 17 novembre 1787, vivant en 1816, capitaine au régiment des chasseurs des Alpes, cavalerie.
De cette famille étaient Jules Vincent de Ricard, reçu chevalier de Malte en 1696, baron de Gourgy, conseiller au parlement de Dijon, et ensuite second président de la cour des aides de Paris ; Jean Ferdinand de Ricard, bailli, grand'croix de Malte, commandeur de Châlons en Champagne, et de Pontaubert en Bourgogne; et Jean Etienne de Ricard, commandeur de la Romagne, qui avait té en sa jeunesse, enseigne d'une. galère de France, puis lieutenant d'une galère de Malte, commandée par son frère, sur laquelle il fut blessé en 1700, à l'abordage et prise d'un vaisseau turc de 70 canons, dont le principal étendard fut envoya à Aix, lieu de leur naissance, par ordre du grand-maître. On ne sait pas positivement à quel degré ils appartiennent.

Armes : D'or, au griffon de gueules ; au chef d'azur chargé d'une fleur de lys du champ. Supports : deux griffons d'or; cimier : un griffon du même, tenant un étendard.

Source : Annuaire de la noblesse de France 1851
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036579

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je possède une reproduction du plan du port de Toulon dressé par un certain "Yacinthe de Ricard" oeuvrant pour les besoins de l'enquête ordonnée par arrêt du Conseil du Roi du 25 janvier 1665 aux officiers de marine de "visiter et faire sonder par personnes intelligentes et capables la profondeur des havres, rades et embouchures des ports et rivières et de dresser leur procès-verbal du bon ou mauvais estat auquel ils se trouvent ". Je souhaiterais en savoir plus long sur ce personnage. Merci de votre avis.

jeanpaulmarchand@wanadoo.fr

Gilles a dit…

J'aurai été très heureux de pouvoir vous renseigner mais, j'ai cherché un peu partout et n'ai absolument rien trouvé.

Anonyme a dit…

Je posséde un document original avec photo du pape PIE XI (ACHILLE RATTI) EN FEUILLES OR. Une Bénédiction apostolique vers les directeurs, Professeurs de l'institut Stanislas de Cannes réuni autour de sa Grandeur MONSEIGNEUR RICARD Evéque de Nice à l'occasion du soixantième anniversaire de la fondation de leur institut.....
Je recherche des informations sur PIE XI et MONSEIGNEUR RICARD EVEQUE DE NICE A L EPOQUE (Jean Marie RICARD 1926 à 1929) je n'ai que cela comme info, j'aimerais avoir des info en rapport avec PIE XI
MERCI
desbonnet.ma@wanadoo.fr

Gilles a dit…

Je ne sais pas quel genre d'information vous cherchez. En attendant, vous trouverez à l'adresse ci-dessous un document sur la vie de Louis-Marie Ricard.

http://www.randoxygene.fr/culture/pdf/rr114-1991-n1-02.pdf

Cordialement,
Gilles

Anonyme a dit…

Bonjour j' aimerais savoir si vous avez des information sur un des Ricard qui serait venu en Nouvelle-France dans le milieu du 17e siècle.

merci de vouloir me répondre sur le mail suivant.

priestess_of_the_darkness@hotmail.com

p.s ses très important pour ma famille.

Gilles a dit…

Je ne pense pas que la famille de Ricard dont il est question dans cet article ait un rapport avec les Ricard ou Riquart parmi les premiers arrivants en Nouvelle-France.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+