18 mai 2007

La famille de Damian

Source : Chaix d'Est-Ange, Gustave (1863-1923), Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120067/f75.item

Blason Damian de VernèguesDessin de Sébastien Avy publié avec l'aimable autorisation de HeraldiqueGenWeb.

Damian (de), en Provence.
Armes : de gueules à une étoile à huit rais d'argent; au chef d'or chargé d'une aigle de sable.
Couronne de Marquis.
Cimier : un paon eu naturel, faisant la roue.
Supports : deux licornes.
Devise : Al. Rect. Al. Rect.
La famille de Damian, ou de Damians, éteinte en 1890, avait occupé un rang distingué dans la noblesse de Provence.

On trouvera sur elle des renseignements dans les divers recueils de manuscrits du Cabinet des Titres et Artefeuil en a donné au XVIIIe siècle une généalogie qui a été reproduite dans le Dictionnaire de le noblesse de la Chesnaye des Bois.

Dans sa Critique du Nobiliaire de Provence l'abbé Barcilon s'exprime en ces termes sur les Damians « La famille de Damians a la noblesse depuis 1460 que Charles de France, comte d'Asti, en Piémont, agrégea Guillaume Damians à la noblesse de son comté d'Asti. Ce fut une espèce d'anoblissement dont ce prince se servit pour récompenser les services de Guillaume Damians. J'ai vu l'original de ces lettres. Elles sont conçues en forme d'anoblissement. Elles ne disent pas que ce Damians fût noble de sa famille.., »

La famille de Damian a eu pour auteurs deux frères, Guillaume et Benoît, qui obtinrent d'être agrégés à la noblesse du comté d'Asti par lettres de Charles de France, duc d'Orléans, comte d'Asti, etc., données à Blois le 13 décembre 1460.

La descendance de Benoît Damian se perpétua en Piémont où elle possédait au XVIIIe siècle le comté de Castellinard.

Guillaume Damian vint se fixer à Avignon, y épousa en 1440 Agnès de Sade et acquit en 1442 la seigneurie du Vernègues, située au diocèse d'Arles. Il était vraisemblablement proche parent d'un Mathieu de Damians (de Damianis), reçu en 1459 docteur en droit civil de l'Université d'Avignon, qui devint en 1461 professeur et en 1465 primicier de ladite Université, et d'un noble Bernard de Damians, marchand, citoyen d'Avignon, qui, d'après l'inventaire des titres et documents tirés des archives du château de Barbegal, est ainsi désigné dans des actes du 18 janvier 1492, du 22 mai 1492, du 27 janvier et du 22 décembre 1512. Guillaume Damians vendit en 1462 ses terres du Piémont à son neveu André, fils de Benoît. Il eut, évidemment d'une première union, deux fils : 1° Mathieu de Damians, sgr du Vernègues, qui n'eut pas d'enfants ; 2° Simon de Damian, sgr du Vernègues après son frère, qui épousa en 1453 Vione de Rodulph, fille de Pierre, conseiller du Roi, et qui continua la lignée.

De son mariage avec Vione de Rodulph, Arnaud de Damian laissa trois fils et une fille. Celle-ci épousa Dominique de Cambis, baron d'Alais. L'un des fils, Charles, fut, d'après Artefeuil, chevalier de Rhodes. Les deux autres, Arnaud de Damian, sgr du Vernègues, marié à Honorée de Requistou, et Hugonin de Damian, marié en 1533 à Louise d'Escalis, furent les auteurs de deux branches. Les représentants de ces deux branches furent maintenus dans leur noblesse en 1667 par arrêt des commissaires chargés de la recherche des faux nobles en Provence. Le chef de la seconde branche, Jean de Damians, sieur de Vinsargues, baptisé à Lambesc en 1651, fut, en outre, maintenu dans sa noblesse, le 1er février 1709, par jugement de Cardin le Bret.

La famille de Damian adonné six chevaliers à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem : Jean de Damian-Vernègues en 1658, François de Damian-Vernègues en 1662, Henri de Damian en 1667, Scipion-Antoine de Damian en 1668, François de Damian-Vernègues en 1696 et Jean-Baptiste de Damian-Vernègues en 1701.

La famille de Damian a eu pour dernier représentant le marquis de Damian, capitaine d'infanterie de marine, décédé en septembre 1890 à l'âge de 44 ans.

Elle avait fourni des officiers généraux, des gouverneurs de places fortes, un gentilhomme de la chambre du Roi, etc.

Principales alliances : de Sade 1440, 1550, de Cambis-Alais, de Lauris 1565, de Galléan des Issarts 1604, de Seytres-Vaucluse 1607, de Gérente, de Vintimille, d'Agoult d'Olières 1639, d'Esparbès de Lussan 1627, d'Antonelle, de Barrême 1723, de Sorbiers, etc.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+