24 mai 2008

La famille de Montmorency-Morres. 3ème partie.

  1. Jean, sire de Marisco, baron de Staunford (Vado Petrosa), seigneur de Forth et Bargy, de Lateragh, de Knockagh, de Nenagh, de Moenagh, de Thorny-Bridge, de Balylusky, de Cluanynenagh, etc.



    Il fut marié deux fois, et l’on ignore le nom de ses femmes ; on sait seulement que de la première il eut :

    Herbert, son successeur, qui suit

    Et du second lit :

    Jourdain, père de Nicolas, qui avait cinq filles, savoir :
    1. Alixe, femme du chevalier Tunstalle ;
    2. Marguerite, femme du chevalier de Carleton ;
    3. autre Marguerite, épouse du sire de Brocholes, dont descendit feu madame la duchesse de Norfolk, mère de Charles Howard, duc de Norfolk, maréchal héréditaire et premier duc et pair du royaume d’Angleterre ;
    4. Mabel, femme du sire de Preston ; et
    5. Hélène, religieuse.

  2. Herbert, sire de MARISCO. Après le décès de son cousin Hugues, en 1312, il devint lord-baron de Montemarisco, seigneur de Tibrack, de Cloghir, de Thorny-Bridge, de Lateragh, de Knockagh, de Nenagh, de Cluanynenagh, etc. Il prit parti contre le roi en 1318, et eut ses biens pour la plupart confisqués, et donnés au lord Montacut ; mais quelques tems après on en restitua une grande partie à son fils aîné. Herbert mourut en 1327. C’est à tort que certains auteurs disent qu’il fut tué, avec Guillaume, son fils, en 1318. Il eut de sa première femme, dont on ignore le nom.

    Étienne, qui suit

    Et avec la seconde, Sibille, fille de Gautier, sire de la Haye, dame de Kilmeadon :

    Guillaume ; qui succéda à son frère, et continue la postérité.

  3. Etienne II, sire de MARISCO ou MAREYS, lord de Montemarisco, seigneur de Vado-Petrosa (Staunford), de Huntspil-Morres, Lateragh, Nenagh, Knockagh, Thorny-Bridge, seigneur de l’île de Lundy, de Marisco-en-Ely, etc., avait pris sa place parmi les pairs du royaume, dans la séance du parlement, tenue le 15 mars 1360, la trente-cinquième année du règne du roi Édouard III mort en 1372, sans postérité.

  4. Guillaume II, sire de MAREYS, fut lord de Montemarisco, après son frère paternel, lord Étienne, dont il vient d’être question. Du chef de sa grand-tante Jeanne, Jaques comte d’Ormonde, comme étant descendu du sang-pleine, de père et mère, de Guillaume I, son trisaïeul, avait hérité de la baronnie de Huntspil-Mareys, avec presque toutes les autres possessions de la maison, située en Angleterre, et des terres considérables en Irlande. Il fut proscrit, en 1318, avec son père, et son château de Kersynton, en Oxfordshire, et ses terres à Carleon, en Galles, données au sénéchal d’Aquitaine, Guillaume de Montague. En 1379, il vendit, du consentement de Marie, sa femme, la baronnie de Marisco-en-Ely, à Thomas de Cockfield ; et avec ses deux fils, Sylvestre et Richard, en 1330, défit l’armée de Fouques, baron de la Freyne, et tua le baron lui-même sur le champ de bataille. Guillaume fut un homme turbulent et belliqueux ; Il prenait le parti des anciens Irlandais, contre les Anglais, et, conformément à leur idiome, pour signe d’indépendance, il s’était fait nommer Mac Morres, au lieu de Morres, exemple qui fut suivi par toutes les grandes familles strongboniennes, ou anglo-normands, alors établis en ce pays. Sa proscription s’étendit jusque sur ses descendants. L’état malheureux de l’Irlande à cette époque ayant dérobé les registres et détruit les archives du pays, on ignore encore de quelle famille descendait dame Marie, femme du lord Guillaume de Morres ; ses fils furent :
    1. Richard, lord de Mareys et de Montemarisco. Le père Clynne nous apprend qu’il fut fait prisonnier en 1335, le jour de la Toussaints, par O’Carrol, seigneur irlandais, dans un combat particulier entre ces deux chefs et leurs vassaux. Pour racheter sa liberté, il lui fallut rendre à O’Carrol les terres et châteaux de Modriny et Emile. Il avait épousé Maude, ou Jeanne le Bouteiller, sœur d’Edmond, comte de Carrick, et mourut sans enfants. Le mausolée magnifique, dans l’église abbatiale de Holy-Cross, improprement dit le tombeau du roi Donald, est celui de ce Richard, de son père et de son frère.
    2. Sylvestre, son successeur, dont l’article suit :
    3. Léopold de Mareys.

  5. Silvestre, sire de MAREYS, dit Mac Morres, seigneur de Lateragh, de Forth et Bargy, de Knockagh, de Moenagh, de Thorny-Bridge, de Balyrickard-Morres, de Balylusky, etc., baron de Montemarisco (sous proscription), homme violent et des plus turbulents. Il renonça à tout rapport avec le roi d’Angleterre, et se comporta en dynaste irlandais, ne parlant même pas la langue anglaise. Il épousa à Rome une dame lucquaise, fille, selon la généalogie de la maison, du gouverneur ou doge de Lucques. Il eut pour successeur son fils Hervé, qui suit :
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 70
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+