28 février 2009

La famille de Raguet-Brancion

RAGUET-BRANCION (DE). Les seigneurs de Brancion tiraient leur origine d'une petite ville de Bourgogne, avec titre de comté, à quatre lieues de Tournus, et descendaient d'un seigneur de ce lieu, qui vivait vers l'an 960. Cette famille est une des plus anciennes de France, et a contracté des alliances avec les maisons les plus illustres. Elle est représente aujourd'hui par les comtes de Raguet-Brancion.
  1. Varulphe, comte DE BRANCION, seigneur des principales villes situées sur la Saône, le Rhône et la Loire, vivait en 960. Il était frère de Gauthier, prévôt de l'église de Mâcon. Guichenon et plusieurs auteurs le disent père de :
    1. Bernard, dit le Gros, qui suit ;
    2. Josserand.

  2. Bernard, dit le Gros, premier du nom, seigneur de Brancion, épousa, en 1035, Ermentrude. Dans un titre de l'abbaye de Cluny il est appelé vir secundum soeculi dignitatem clarissimus. Il eut pour fils :
    1. Landric, dit le Gros, qui suit ;
    2. Bernard, mort religieux ;
    3. Josserand, mort évêque de Langres en 1125.

  3. Landric, dit le Gros, premier du nom, seigneur de Brancion, épousa N***, sœur de Bernard de Millet, dont il eut :
    1. Bernard, qui suit ;
    2. Hugues ;
    3. Landric ;
    4. Gouy.

  4. Bernard, dit le Gros, second du nom, seigneur de Brancion et d'Uxelles, épousa N***, fille de Thierry, duc de Lorraine. Il partit pour la Syrie en 1150, et vivait encore en 1171. Il eut de son mariage :
    1. Josserand, dont l'article suit ;
    2. Henri ;
    3. Humbert.

  5. Josserand, dit le Gros, premier du nom, seigneur de Brancion, se croisa avec les seigneurs français. Il épousa N***, fille de Guillaume de Châlons, dont il eut :
    1. Henri, dit le Gros, qui suit ;
    2. Bernard ;
    3. Guillaume.

  6. Henri, dit le Gros, premier du nom, seigneur de Brancion, épousa Béatrix sœur de Gauthier de Vignory. Il eut de ce mariage :
    1. Josserand, dont l'article viendra ;
    2. Barthélemi, mort évêque des Cinq-Églises ;
    3. Henri III, qui continua la lignée, et dont l'article suivra ;
    4. Étienne, mort abbé de Cluny.

  7. Josserand, dit le Gros, second du nom, seigneur de Brancion, épousa Marguerite de Vienne, qui lui porta en dot la seigneurie de Salins. Elle était fille de Gaucher, sire de Salins, et de Marguerite de Bourbon. Il fut tué à la bataille de la Massoure, où il avait accompagné saint Louis. Il laissa de son mariage :
    1. Henri, dit le Gros, dont l'article suit ;
    2. Pierre, qui forme la branche, des seigneurs de Visargent, qu'on rapportera plus bas ;
    3. Alix, qui, en 1260, épousa Aurène du Lucy.

  8. Henri, dit le Gros, second du nom, seigneur de Brancion et d'Uxelles, épousa N*** Fouquet de la Prévière, fille de Guillaume, sire de la Prévière, dont il n'eut qu'une fille, nommée Marguerite, qui épousa Bernard de Choiseul, chevalier, seigneur de Traves.

  9. Henri, troisième du nom, seigneur de Brancion, fils d'Henri Ier et de Béatrix de Vignory, fut comte de Raguet Brancion, et seigneur d'Uxelles. Il épousa Marie de Genève, fille d'Amé, seigneur de Gex. Il fit un premier voyage à la Terre-Sainte, et se croisa sous saint Louis, ainsi qu'il est prouvé par une lettre à lui écrite par ce roi de France en 1270. Pour un fait d'armes en Palestine, il écartela d'un champ d'azur, à une tour d'argent, maçonnée de sable, surmontée d'un rat d'argent passant. Il eut de son mariage :

  10. DIDELOT, comte de Raguet-Brancion, seigneur de Fossé et de Royalmaix, fut, en 1310, ambassadeur du duc de Bar et de Lorraine auprès du roi de France Charles V, et mourut en 1379. Il avait épousé Anne de Mory, dont il eut :
    1. Étienne, qui suit ;
    2. Laurent, qui, se maria, et eut une fille nommée Françoise.

  11. Étienne Ier RAGUET-BRANCION, seigneur de Fossé et de Royalmaix. Il fut aussi ambassadeur du duc de Bar et de Lorraine vers le roi de France, et prêta, le 2 août 1380, la somme de 1000 livres, sous le cautionnement du duc de Lorraine, à la ville de Brié, pour subvenir aux frais du siège qu'il avait mis devant Cluny. Il mourut à Paris, en 1386. Il avait épousé Jeanne, fille de Pierre Almara, seigneur de Gozard, et d'Anne-Françoise Fouquet de la Ferrière. Il eut de ce mariage :
    1. Jean, qui suit ;
    2. Simon, père de Jean-Louis, lequel se maria, et eut pour fils Nicolas, Simon, et Josserand, morts tous trois sans postérité.

  12. Jean DE RAGUET-BRANCION, premier du nom, gouverneur et président de la souveraineté de Commercy, épousa Françoise, fille de Laurent Raguet-Brancion, sa cousine, dont il eut :

  13. Claude DE RAGUET-BRANCION, premier du nom, capitaine des chevau-légers de Louis XI, roi de France ; fut tué à la bataille de Montlhéry, en 1465. Il avait épousé Marguerite de Vaudray, dont il eut :

  14. Simon de RAGUET-BRANCION, capitaine de chevau-légers de Charles VIII ; mort en Italie, où il accompagnait ce prince. Il avait épousé Claudine Gérard de Belle-Assise, fille d'Humbert de Belle-Assise et de Charlotte de Bazoche. Il eut de ce mariage :
    1. Gérard, dont l'article suit ;
    2. Jean-Charles, qui fut père de Pierre, qui eut une fille nommée Marie ; et d'Antoine, mort sans postérité ;
    3. Claude, qui fut père de Louis.

  15. Gérard DE RAGUET-BRANCION, gouverneur de Hadon-Château, et grand bailli du comté de Charolais, épousa Marguerite de Brielle, fille du seigneur de Brielle et d'Epargne, en Champagne, et de Louise d'Ailly de Chaume. Il eut de ce mariage :

  16. Nicolas DE RAGUET- BRANCION, qui succéda au gouvernement de Hadon-Château, que possédait son père. Il épousa 1.° Christine, fille du baron de Montangon ; 2.° Nicole, fille de Charles du Sausay, seigneur de Lespy. Il eut de son premier mariage :

  17. Jean DE RAGUET-BRANCION, second du nom, seigneur de Voiselles, Liman, Marmora, qui épousa, le 7 novembre 1650, Béatrix, fille de Georges, de Mangeot et de Jeanne de Barrail. Il eut de ce mariage :

  18. François DE RAGUET-BRANCION, chevalier, seigneur de Royalmaix, Liman Marmora, gouverneur des pays et ville de Remireront, pour les rois de France Louis XIII et Louis XIV épousa, en 1636, Anne, fille de Richard d'Orme et de Marie-Françoise, princesse de Furstemberg. De ce mariage sont issus :
    1. Jean-Charles, dont l'article viendra ;
    2. Honoré, seigneur de Royalmaix et de Fossé, marie à Anne de Cluny, dont il eut Marguerite, laquelle épousa M. de la Bruyère.
    3. François, mort sans postérité.

  19. Jean-Charles DE RAGUET-BRANCION, chevalier, seigneur de Liman et de Fossé, mestre de camp de cavalerie, alcade de la chambre de la noblesse des États de Bourgogne, épousa Louise, fille de Philibert, comte de Brancion, seigneur de S.-Martin en Bresse ; et de Philiberte Gérard de la Magdeleine. Il eut de ce mariage :
    1. François-Marie, dont l'article viendra ;
    2. Étienne, seigneur de Marmora, élu par la noblesse de Charolais aux Etats de Bourgogne ;
    3. Antoine, seigneur de la Bergement, capitaine des vaisseaux du roi, mort à Toulon.
    4. Jean, capitaine au régiment de la Marck, tué à la bataille de Malplaquet.
    5. Jacques-Charles, seigneur de Liman, page du roi, qui épousa en secondes noces mademoiselle de la Suze, dont il n'eut que des filles.
    6. Deux dames chanoinesses.

  20. François-Marie DE RAGUET-BRANCION, comte, seigneur de Liman et de Fossé, lieutenant-colonel du régiment de la Marck, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, épousa Marie-Josèphe, fille de Jacques-Philippe Dominique, baron de Casier, seigneur de Camphin et de Franckendal. Il eut ce mariage :
    1. Jean-Louis, dont l'article viendra ;
    2. Pierre, tué à la bataille de Deckendorf, où il commandait une compagnie de grenadiers ;
    3. Antoine de Raguet de Fossé, dont l'article viendra plus bas ;
    4. Charles-Antoine, comte de Raguet-Brancion, maréchal des camps et armées du roi, chevalier de l'ordre royal et militaire de S.-Louis, alcade de la noblesse des Etats de Bourgogne, et commandant des Grenadiers-Royaux dudit comté. Il est auteur du canal du Charolais, qui devait joindre l'Océan à la Méditerranée, par la communication de la Saône, de la Loire et de la Seine. Il est mort en 1793. Il avait épousé Marie-Reine de Vaulx de Bellefontaine, dont il eut Charles-Josserand de Raguet-Brancion, capitaine au trente-septième régiment d'infanterie de ligne ;
    5. Pierre-Anne-Charles de Raguet-Brancion, élève de l'Ecole militaire, chevalier des ordres de S.-Louis et de S.-Lazare, capitaine du corps royal du génie, auteur, avec son frère Charles-Antoine, du canal du Charolais ;
    6. Charlotte, mariée à M. de Masclary ;
    7. Jeanne, comtesse de Brancion, morte sans postérité ;
    8. Marie-Charlotte, mariée M. de Vaulx, capitaine au corps royal du génie, dont vinrent : 1.° Charles, 2.° Marie, 3.° Louise.
    9. Trois religieuses.

  21. Jean-Louis de RAGUET-BRANCION, vicomte, seigneur de Liman, mort lieutenant-colonel du régiment de la Marck, chevalier de l'ordre royal et militaire de S.-Louis, avait épousa : 1.° N*** de Bormestran, de Valenciennes ; 2.° Sophie-Dorothée, fille du baron de Damenn et de Christine, comtesse de Harnemm, décédée.

    Enfant du premier lit.

    1. Une demoiselle, mariée à M. de Lescale de Villote.

    Enfants du second lit.

    1. Frédéric-Christian-Xavier, vicomte de Raguet-Brancion, adjudant-major de la garde du roi, a épousé Clotilde de Raguet-Brancion, sa cousine ;
    2. Louis de Raguet-Brancion, chef d'escadron de gendarmerie ;
    3. Charles de Raguet, garde-du-corps.

  22. Antoine DE RAGUET-BRANCION DE Fossé, troisième fils de François-Marie et de Marie-Josèphe de Casier, fut capitaine au régiment de la Marck, chevalier de l'ordre royal et militaire de S.-Louis, et mourut en 1781. Il avait épousé Clotilde de Polchet, fille de M. de Polchet, brigadier des armées du roi, et lieutenant de roi de la ville et du gouvernement du Quesnoy. De ce mariage vinrent :
    1. Louis-François-Henri de Raguet-Brancion, dont l'article viendra ;
    2. Antoine-François-Jacob de Raguet-Brancion, né en 1766, élève de l'Ecole militaire ; il a émigré et fait les campagnes dans l'armée des princes français. Il est aujourd'hui garde-du-corps ;
    3. Marie-Antoinette-Clotilde-Théodore, mariée à Frédéric de Brancion, son cousin germain.

  23. Louis-François-Henri, comte DE RAGUET-BRANCION, né le 11 octobre 1765, élève de l'école militaire, major du sixième régiment d'infanterie légère, commandant à Phalsbourg, reçut de S. A. R. Monsieur, lieutenant-général du royaume, une lettre de Nancy, datée du 3 avril 1814, dont la teneur suit :
    « Le colonel comte de Trogoff, qui vous remettra cette lettre, monsieur, est revêtu de tous mes pouvoirs pour convenir avec vous de tout ce qui a rapport à l'événement, si heureux pour la France et si glorieux pour nous, qui va replacer la ville de Phalsbourg et sa brave garnison sous l'autorité légitime et paternelle du roi mon frère. Fidèle et courageux Brancion, venez, avec tous les braves qui vous obéissent, recevoir par moi la plus belle et la plus noble récompense pour des cœurs vraiment français, celle de vous être rendu digne de la reconnaissance de votre roi et de celle de votre patrie.

    La conduite du gouvernement général de la Lorraine et celle du commandant de la force armée à votre égard, ainsi que les ordres donnés, tant pour la ville de Phalsbourg que pour la marche de votre garnison, sont les plus sûrs garants de la loyauté et de la pureté des intentions des souverains coalisés, et de leur volonté de former une alliance solide avec notre roi légitime. En attendant le moment où je vous recevrai dans mes bras, je vous donne, monsieur, la ferme assurance de tous mes sentiments et de ma parfaite estime.

    Signé CHARLES-PHILIPPE. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 449
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Articles sur la famille de Raguet-Brancion :

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+