17 mars 2009

La famille d'Arbaud

ARBAUD (D'), famille noble, originaire, de Provence, recommandable par les services importants qu'elle a rendus à l'État, dans les armes et dans la magistrature. La filiation suivie de cette famille remonte à :
  1. Barthélemi D'ARBAUD, chancelier du roi Robert, comte de Provence ; on le trouve qualifié miles, chevalier, dans plusieurs actes passés aux années 1324 et 1326. Nostradamus le nomme parmi les hommes illustres de ce temps-là, dans son Histoire de Provence, fol. 338. Il épousa Béatrix de Fos, fille de Rosselin de Fos, de laquelle il eut :
    1. Jean d'Arbaud, qui s'établit à Arles, où il passa plusieurs actes dans lesquels il est qualifié damoiseau. Il est constaté par une charte de l'église de S.-Trophie de cette ville, de l'an 1343, qu'il fonda une messe, à la chapelle de la même église, pour le repos de l'âme de Barthélemi d'Arbaud, son père. Ses descendants ont toujours soutenu de la manière la plus honorable leur noblesse. Ils l'ont illustrée par leurs services dans les armées de nos rois, et par leurs bonnes alliances. Cette branche était connue à Arles sous le nom d'Arbaud Blonzac ;
    2. Melchior, qui suit.

  2. Melchior D'ARBAUD, succéda aux seigneuries et possessions que son père avait dans la Haute-Provence. Il épousa, en 1338, Blanche de Sabran, dont il eut :

  3. Guillaume D'ARBAUD premier du nom, qualifié nobilis et potens vir dans plusieurs reconnaissances, passées en la ville d'Aups, aux années 1389 et suivantes, jusqu'en 1400. Il épousa Antoinette de Pigono ou Pingon. Il eut de ce mariage :

  4. Arbaud D'ARBAUD, coseigneur d'Aups, premier consul de la ville d'Aix en 1428. Nostradamus, Histoire de Provence, fol. 561, parlant des gentilshommes célèbres de l'an 1419, fait mention d'Arbaud d'Arbaud, seigneur d'Aups ; il est qualifié magnificus et potens vir dans plusieurs reconnaissances, 1405, 1408, jusqu'en 1427, reçues par Bellandt, notaire d'Aups. Il testa le 14 janvier 1445, et laissa de son mariage, contracté le 18 août 1420, avec Suzanne de Castellane, fille de Pons de Castellane

  5. Guillaume D'ARBAUD, deuxième du nom, coseigneur d'Aups, seigneur de Brest, de Bargemont, le Comps, de Callas, de Malignon et de Fabregues ; lequel testa en 1505. Il laissa d'Honorine de Fabry, sa femme :
    1. Pierre, auteur de la branche des seigneurs de Gardane et de Jouques, rapportée ci-après ;
    2. Honoré, auteur de celle des seigneurs de Brest et de Châteauvieux, rapportée plus loin ;
    3. Jean, qui suit.

  6. Jean D'ARBAUD, légataire de la seigneurie de Fabregues, se retira à Aix, où il acquit un office de maître rational en 1502. Honoré d'Arbaud, son fils, fut pourvu de la même charge en 1523. Cette branche est éteinte dans la maison de Roux-la-Pérusse, qui en porte le nom et les armes.
Branche des seigneurs de GARDANE et de JOUQUES.
  1. Pierre D'ARBAUD, institué cohéritier par Guillaume, second du nom, son père, eut les terres de Bargemont et de Callas. Il fut premier consul de la ville d'Aix, et procureur du pays en 1545. Il épousa 1.° Marguerite de Pontevès ; 2°. Honorade de Bourgarel. Il eut de sa première femme : Jacques d'Arbaud, surnommé le majeur, qui fut la tige des seigneurs de Rognac, éteinte dans la maison de Thomasin Raillane. Du second lit sortirent :
    1. Jacques, dit le mineur, duquel sont issus les seigneurs de Porchères, et de la Chapelle-Senevois ;
    2. Honoré, qui suit.

  2. Honoré d'ARBAUD, seigneur de Gardane, fut pourvu d'un office d'avocat général en la cour des comptes de Provence, en 1554. Il laissa de Jeanne de Bompar, sa femme :
    1. Joseph, dont l'article viendra ;
    2. Honoré, chevalier de Malte, et pourvu d'une commanderie en 1607 ;
    3. Gérard, second colonel d'Aix en 1621, mort sans alliance ;
    4. Louise d'Arbaud, mariée en 1588 à Jean de Gaillard.

  3. Joseph D'ARBAUD, seigneur de Gardane, fut reçu avocat général de la cour des comptes, en 1595. Il épousa Louise Thomas, dont il laissa :

  4. Jean-Augustin d'ARBAUD, seigneur de Gardane et de Jouques, conseiller en la cour des comptes de Provence. Il testa en 1649, et laissa de sa femme, dont on ignore le nom :

  5. Jacques D'ARBAUD, seigneur de Gardane, acquit la terre de Jouques. Il épousa, en 1674, Marguerite de Maurel du Chafaut, de laquelle Il eut :
    1. André-Elzéard, dont l'article viendra ;
    2. Charles, mort major du régiment de Champagne ;
    3. Joseph d'Arbaud, seigneur de Gardane, chef d'escadre des armées navales.

  6. André Elzéard D'ARBAUD, premier du nom, seigneur de Gardane et de Jouques, fut successivement : conseiller et président à mortier au parlement d'Aix. II épousa, en 1697, Anne de Citrany, fille de Joseph de Citrany, conseiller à la cour des comptes de Provence. Il mourut en 1744, et laissa :
    1. Jean-Joseph-Augustin, dont l'article suit :
    2. Gaspard, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis ;
    3. François-Casimir, chanoine de l'église d'Aix, abbé V de St.-Laurent de Combelongue ;
    4. Bache-Alexandre, comte d'Arbaud, gouverneur de la Guadeloupe, lieutenant-général de armées navales, commandeur de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, mort sans postérité, dans les prisons d'Aix, en novembre 1793.

  7. Jean-Joseph-Augustin D'ARBAUD, seigneur de Jouques et d'Ongles, conseiller au parlement, épousa Françoise Lucrèce-Cécile de Renaud, dame d'Ongles, fille de Jean de Renaud, seigneur dudit lieu. Il eut de ce mariage :
    1. André-Elzéard, dont l'article viendra ;
    2. Joseph Bache, baron d'Arbaud, capitaine de vaisseau et major-général à la Martinique, mort à Aix, le 15 avril 1812, auquel il n'était resté de son mariage, contracté avec Pauline-Charlotte de Mignot de Voconnu, qu'un fils, Alexandre, baron d'Arbaud, aujourd'hui marié à la Martinique, avec N*** de Clessemeur, fille d'un gentilhomme breton décédé à la Martinique, capitaine de vaisseau du roi.

  8. André-Elzéard D'ARBAUD, second du nom, président à mortier au parlement d'Aix, marquis de Jouques et de Mison, baron d'Ongles, mourut à Lyon, le 26 décembre 1793, victime d'un jugement révolutionnaire. Il avait épousé Gabrielle-Thérèse de Milan-Forbin, de laquelle il laissa :
    1. Joseph-Charles-André, dont l'article viendra ;
    2. Bache-Philippe-Augustin D'ARBAUD, officier au régiment du roi, dragons ; ensuite colonel de cavalerie au service d'Autriche ; aujourd'hui major de cavalerie au service de France, chevalier de Malte, de l'ordre royal et militaire de S.-Louis, et de la Légion d'honneur ;
    3. Melchior-Elzéard-André D'ARBAUD, chevalier de Malte et de l'ordre royal et militaire de S.-Louis, officier au régiment du Roi, infanterie ; depuis, chef d'escadron dans le régiment autrichien des cuirassiers de Mélas ; aujourd'hui major de cavalerie en France, officier de la légion d'honneur.

  9. Joseph-Charles-André D'ARBAUD, marquis de Jouques et de Mison, baron d'Ongles, reçu chevalier de Malte en février 1791, aujourd'hui préfet du département des Hautes-Pyrénées, et chevalier de la légion d'honneur ; a épousé Joséphine-Marie-Charlotte de Rafelis-Saint-Sauveur, dont il a :
    1. Jean-Philippe-Joseph-André, né le 11 novembre 1804 ;
    2. Caroline-Elzéarine ;
    3. Augustine-N***
Branche des seigneurs de Brest et de Châteauvieux.
  1. Honoré D'ARBAUD, premier du nom de cette branche aussi institué héritier par le testament de Guillaume II, son père ; fut seigneur de Saint-Jean de Brest. Il testa le 12 septembre 1524, et laissa, de Marguerite de Clary, sa femme :

  2. Honoré D'ARBAUD, second du nom, seigneur de-Saint-Jean de Brest, qui laissa, de son mariage avec Antoinette de Portamer :

  3. Melchior D'ARBAUD, premier du nom, marié, en 1545, à Françoise de Laugier, dont il eut :
    1. Guillaume, qui suit ;
    2. Antoine-Marcelin, qui épousa Blanche de Barras.

  4. Guillaume D'ARBAUD, épousa Diane de Barras, sœur de Blanche, en 1571. Il fut père de :

  5. François D'ARBAUD, marié, en 1625, avec Marguerite de Fabri-Fabrègues, dont il eut :
    1. Melchior, dont l'article suit ;
    2. François, reçu chevalier de Malte en 1653 ;
    3. Marguerite, mariée à César de Fabran.

  6. Melchior D'ARBAUD, second du nom, seigneur de Fos-Amphoux et de Châteauvieux, épousa, en 1660, Françoise Raimond-Déoux, de laquelle il laissa :
    1. Alexandre, qui épousa N*** de Pontevès-Bargeme, dont naquit Françoise, mariée dans la maison de Chailans-Mouriès ;
    2. Antoine, qui suit ;
    3. François, chevalier de Malte.

  7. Antoine D'ARBAUD, seigneur de Châteauvieux, ci-devant chevalier de Malte eut, de son premier mariage, Louis d'Arbaud, chevalier de l'ordre royal et militaire de S.-Louis, officier de vaisseau ; et de son second mariage, avec Jeanne de Gaufrigny de Fos, qu'Il avait épousé le 1er juin 1723 :
    1. N*** d'Arbaud, reçu chevalier de Malte, et mort officier des vaisseaux du roi ;
    2. N*** d'Arbaud, admis, après avoir fait ses preuves de noblesse, dans l'une des places de l'abbaye sécularisée de Saint-Victor-lès-Marseille, le 19 juillet 1751.
Armes : « D'azur, au chevron d'argent et au chef d'or chargé d'une étoile de gueules. Devise : Nascitur et perit ira. »

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 490
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

11 commentaires:

CIO a dit…

Bonjour
Concernant le blason de la famille d'Arbaud, il semblerait qu'il en existe un autre que celui représenté ici. L'ouvrage "L'état de la Provence" mentionne ceci : "porte d'or au grifon de sable, la patte dextre d'aigle, et la jambe senestre de lion, vêtues ou écorchées de gueules"...
Je n'ai pas trouvé ce blason sur internet, ne l'auriez-vous pas par hasard ?
Merci et cordialement
Jean-Michel Ferri

Anonyme a dit…

Les armes que vous citez sont celles des Arbaud Blonzac, d'Arles, qui n'ont aucun lien avec les Arbaud dont il est question ici. Sachant que la présente généalogie est fantaisiste sur les premiers degrés. Barthélemy, Melchion et Guillaume n'existent pas, la filiation ne commence qu'au niveau d'Arbaud Arbaud, notaire, qui n'a jamais été qualifié de Magnifique et puissant mais d'honorable maître, son fils Guillaume était marchand à Aups.

Gilles a dit…

Je ne sais pas s'il s'agit de 2 branches de la même famille ou 2 familles différentes mais on peut aussi consulter pour ces 2 familles L'état de la Provence de Robert de Briançon. Pour le blason, je le dessinerais bien mais je ne sais pas ce que veut dire "vêtues ou écorchées" pour une jambe ou une patte...

Gilles a dit…

Je viens de faire une tentative de dessin ici.

Anonyme a dit…

Je confirme qu'il s'agit bien de deux familles distinctes. A l'instar des Martin qui ne descendent pas tous du même âne.
Pour les premières générations, l'abbé Robert, n'échappe pas à la règle, et raconte lui aussi quelques bétises.
Heureusement d'ailleurs car sans lui et ses confrères, certains aujourd'hui n'auraient sans doute pas grand chose à écrire.

CIO a dit…

Merci à tous pour vos commentaires et à Gilles pour le dessin qui me parait excellent ! J'ai trouvé le blason mais sur le site payant "Genealogie.com" où il apparaît flouté... (http://www.genealogie.com/v2/services-blasons/commander-blason.asp?id_nom=2536010&nom=Arbaud-Blonzac&id_blason=18395)
J'ai dans mon ascendance la dénommée Béatrix d'Arbaud, épouse de Jean de Barras (vers 1500). Elle figure ainsi que ses ancêtres jusqu'à Barthélémi dans l'ouvrage intitulé "Archives généalogiques et historiques de la Noblesse de France" (vol 6); Je ne sais si cet ouvrage est fiable, en tout cas le blason y figurant n'est pas le bon...

Anonyme a dit…

Dans le contrat de mariage de Jean de Barras et Béatrix d'Arbaud, l'épouse est dite fille de + Louis et de Jeanne d'Orcières.

CIO a dit…

Ah ah.. ça ne correspond donc pas avec le document que j'ai cité, où elle est fille de Barthélémy et Pionne de Bouic...
Si vous avez les références de ce contrat de mariage ça m'intéresse ! Et si vous avez d'autres infos sur cette lignée je suis preneur.
Mon arbre est sur geneanet http://gw.geneanet.org/jmferri83
Merci

Gilles a dit…

Je viens de dessiner une 2ème version du blason que je trouve meilleure au même endroit que la 1ère.

CIO a dit…

Chapeau ! Quel artiste !

Anonyme a dit…

Les références et la transcription du contrat figurent dans un gros livre en 2 volumes, que j'avais consulté à la bibliothèque : histoire et généalogie de la maison de Barras. mais je n'y avais pas noté plus de renseignements sur cette famille Arbaud.

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+