01 mai 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : JK

Source : Annuaire de la noblesse de France 1866
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36594k/f393.item
JACQUARD. Famille de Dole qui possédait la seigneurie d'Annoires et qui a donné, à partir de 1642, des conseillers au parlement. Alliances : Pusel, Foillenot d'Autricourt, etc. Armes : d'azur, à la croix fleuronnée d'or.

Blason JacquelinJACQUELIN ou JAQUELAIN. Ancienne noblesse reçue dès 1485 dans l'ordre de Saint-George, auquel elle a donné cinq chevaliers. Jean de Jacquelin, chancelier de Bourgogne, devint premier président en 1477. Adrien de Jacquelin, chevalier de Saint George et de Saint-Jean de Jérusalem, était commandeur de Genevois en 1580. Alliances : de Vy, de Montureux, de Cult, de Gevigney, de Bians, de Goux, de Mathay, etc. Armes : d'azur, à trois étoiles d'or. Alias : de gueules, au chevron d'or, accompagné de trois étoiles d'argent.

JACQUEMAIN. Les armes de cette famille étaient : d'azur, à trois épis d'or, au croissant d'argent en abîme.

JACQUEMET. Guillaume Jacquemet, originaire de Pontarlier, qui épousa en 1469 Nicolette de Febvrier, fille de Conrad de Febvrier et de Girarde de Bourgogne, est la tige de cette famille. Jean-Baptiste Jacquemet, seigneur de Saint-George, capitaine d'infanterie en 1676, quitta la province et se fixa en Dauphiné, où son fils devint conseiller au parlement à Grenoble. Par lettres patentes de 1815, la maison de Cordoue a relevé le nom et les armes des Jacquemet. Alliances : Blanchon, Pélissonnier, Patomay, etc. Armes : d'or, au lion d'azur, armé et lampassé de gueules, la queue fourchée et passée en sautoir. Ces armes sont celles des Febvrier. On trouve aussi : d'azur, à la bande d'or, accompagnée de deux cerfs courants du même.

JACQUES. Jean et Thomas Jacques, originaires de Liesle ont été anoblis en 1437. Leur postérité, qui a possédé la terre de Nans, a donné un conseiller au parlement de Dole en 1595 et s'est éteinte dans la maison de Poligny. Armes : de gueules, à une étoile d'or, dans un cercle du même.

JACQUINOT. Cette famille a donné dans Claude Jacquinot, seigneur de Goux et d'Auxon, un premier président du parlement de Dole en 1598. Sa postérité s'est éteinte après avoir donné un lieutenant général du bailliage d'Amont, et deux receveurs généraux de Bourgogne. Alliances : de Mongenet, Coquelin, de Vaulchier, de Mont-Saint-Ligier, Racle, Franchet, Damedor, de Saint-Mauris, etc. Armes : de gueules, à une main au naturel, misé en pal et surmontée de trois étoiles d'or, posées en chef.

JAILLON. Claude Jaillon, d'une famille éteinte, était originaire d'Arbois et maître des requêtes sous Marguerite d'Autriche. Armes : de gueules, à trois besants d'or, posés en fasce entre deux burelles d'argent.

JANET. Laurent Marie Janet, né à Saint-Julien, occupa de hauts emplois sous le premier empire. Il avait été créé baron. Armes : coupé, le 1er, parti d'azur, à trois fusées en fasce d'argent, et de gueules. Au signe de baron, pris dans le conseil d'Etat : au 2 d'or, à deux branches de sinople, l'une d'olivier, l'autre de chêne, passées en sautoir.

JANNOT. Famille noble, dont étaient Pierre Joseph Jannot de. Courchaton, conseiller à la cour des comptes, et Claude Nicolas, son neveu, conseiller du parlement de Besançon au siècle dernier. Alliances : Ferrier-du-Chatelet, de Boucy, etc. Armes : d'argent, à la bande d'azur, chargée de trois coquilles du champ.

JANTET. Noble Humbert Jantet était cogouverneur de Besançon en 1451 ; son fils devint conseiller, et sa descendance s'éteignit dans la famille Prevost. Armes : d'argent, à trois bandes d'azur; au chef de gueules, chargé d'un lion passant d'argent.

JAQUOT D'ANDELARRE. A cette famille, originaire de Gray et anoblie en 1588, appartenait Claude de Jaquot, premier président du parlement de Franche-Comté, en 1674. Son père avait été conseiller au même parlement. Claude de Jaquot, capitaine de dragons, obtint l'érection du marquisat d'Andelarre en 1760, et du marquisat d'Andelarrot sous le nom de Jacquot en 1777. Cette famille a donné des chevaliers de Malte, des officiers supérieurs, des magistrats distingués. Elle est représentée de nos jours par le marquis d'Andelarre, député de la Haute-Saône au Corps législatif. Alliances : de Serre, Othenin, Nardin, Mairot, de Saint-Vandelin, de Rosières-Sorans, de Rose, d'Amandres, etc. Armes : d'argent, à trois pensées d'azur, tigées et feuillées de sinople:

JARRY. Originaire de Salins, le général Jarry était commandeur de la Légion d'honneur, et baron par patentes de 1811. Armes : tiercé en fasce, au 1 d'azur à trois étoiles d'or ; au 2 d'argent plein ; au 3 de gueules à la tête de lévrier, arrachée d'argent, accolée, bouclée du même et mouvant de la pointe : un franc quartier de baron militaire brochant sur le tout.

JAULT. Famille éteinte dans Claude Jault, conseiller au parlement en 1656, qui ne laissa que des filles. Armes : d'azur, à la fasce d'or, accompagnée en chef de deux étoiles d'argent et en pointe de deux roses du même, tigées et feuillée de sinople.

JAVEL. Hugues Javel, capitaine gouverneur de Balancon, est la tige de cette famille, qui compte un conseiller au parlement, en 1644, et qui a possédé les fiefs de Villersfarlay, Bessard, Champvans, etc. Alliances : Delesme, Pelissonnier, Jeannerod, Laborey, Mairot, Agay. Armes : d'azur, à la fasce de sable, accompagnée de trois gerbes de blé, couchées d'or.

JEANNEL. Les armes de cette famille sont : d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois genettes passant d'or.

JEANNEROD. Noble Antoine Jeannerod était capitaine du château de Jussey au XVIe siècle. Alliances : de Bonnay, Javel, etc.

JEANNIN. Jean-Baptiste Jeannin, général de division, né à Lunéria, fut titré baron de l'empire. Armes : d'hermine, au lion couché et profilé d'or, accompagné d'une champagne d'azur, chargée de deux épées en sautoir d'argent : franc quartier de baron militaire.

JEANNIN. Famille qui avait un fief à l'Estoile : Armes d'azur, à la fasce d'argent, chargée d'une tête de léopard de gueules.

JEUNE (LE). Gilbert le Jeune, conseiller au parlement de Dole en 1596, était originaire de Poligny. Son fils, qui entra en religion, acquit quelque célébrité comme prédicateur. D'azur, au sautoir d'or, chargé en coeur d'une coquille d'azur; au chef d'argent, chargé de trois étoiles de gueules.

JOBELOT. Famille de Gray, dont était Jean Ferdinand Jobelot, chevalier, premier président du parlement de Besançon en 1702. Son neveu, Claude Antoine Jobelot, seigneur de Montureux et d'Oyrières, président à mortier au même parlement n'eut pas d'enfants. Il existait alors une branche collatérale des Jobelot à Gray. Alliances : Guyon, Bereur, Barberot, etc. Armes : de sable, à une salamandre couronnée d'or, sur un bûcher de gueules rehaussé d'or.

JOELLE. Famille qui passait pour noble et qui s'est éteinte dans Jean Joëlle, greffier en chef du parlement de Dole au XVIe siècle. Armes : de sable, au sautoir d'or, cantonné de quatre losanges du même.

JOIGNE. Pierre de Joigne était capitaine du château de Granson en 1474. Sa postérité s'est éteinte. Armes : parti, au 1 de gueules, à l'épée d'or mise en pal ; au 2 d'argent, à la clef de gueules mise en pal.

JOLY. Famille noble, qui a possédé la seigneurie de Mantoche, et qui s'est alliée aux Courlet, Maresehal de Longevelle. Éléonor-Joseph Joly de Mantoche était conseiller au parlement de Besançon en 1789.

Blason JonchièreJONCHIERE. Ancienne noblesse éteinte et dont était Claude de la Jonchière, chevalier de Saint-George en 1575. Alliances : de Villars, de Vy, de Lavoncourt, de Conflans, de Salives, de Beaumotte, etc. Armes : de gueules, à la fasce d'argent.

JONVELLE. (Voyez plus haut, page 173)

JOUFFROY. (Voyez plus haut, page 174)

JOUX. Jean, sire de Joux, près de Pontarlier, fonda l'abbaye de Montbenolt en l'an 1100. Nicolas de Joux, sire de Châteauvilain, commandant d'Orbe, fut tué au siége de ce château en 1475. Cette maison s'est éteinte au XVIe siècle dans Anne de Joux, mariée à Jean de Grammont. Alliances : de Coligny, de Scey, d'Arbon, etc. Armes : d'or, fretté de sable.

JUNET. De cette famille étaient Claude Junet, capitaine de deux cents hommes d'armes, et Jean Junet, seigneur de la Rivière, à Salins, qui obtint, en 1598, des lettres de noblesse. Alliances : Portier d'Aiglepierre, Garnier de Falletans, etc. Armes : d'hermine, à la fasce de gueules, chargée d'une quintefeuille percée d'or.

JUSSEY. Ancienne noblesse éteinte et dont étaient Kales de Jussey, vivant en 1282, et Regnault, Olivier de Jussey, baillis d'Aval en 1353 et 1361. Armes : burelé d'or et de gueules de dix pièces.

KERCADO ou CARCADO. La famille le Sénéchal, appartenant à la noblesse bretonne, ayant hérité par mariage de la terre de Kercado, en a relevé le nom. Un de ses rejetons, le comte de Kercado, est aujourd'hui établi à Montbozon, près Vesoul. Armes : d'azur, à neuf mâcles d'or, posées 3, 3 et 3.

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+