27 juillet 2008

La famille de Méalet de Fargues en Auvergne

MÉALET DE FARGUESMÉALET DE FARGUES (DE), famille d’Auvergne, noble d’extraction, et dont l’origine se perd dans la nuit des temps, a fourni des comtes de Lyon et des chevaliers de Malte, parmi lesquels il y eut un grand-maréchal de l’ordre.
  1. Dorde DE MÉALET, seigneur de Fargues, de Romegoux et de Glénat au diocèse de Saint-Flour, épousa le 29 novembre 1537, Antoinette de Sermur, fille de noble Pierre de Sermur, seigneur de la Beisserette. Il fut fait lieutenant-général au gouvernement de Charlat et Murat par lettres de Claude de Bourbon, en date du 27 octobre 1560 ; comte de Busset, gouverneur, pour le roi, des vicomtés de Charlat et de Murat. Il fit son testament le 6 novembre 1563. Il eut pour fils :
    1. Jacques, qui suit ;
    2. Antoine.

  2. Jacques DE MÉALET, seigneur de Fargues, Romegoux et de la Capelle, gentilhomme de la chambre du roi, épousa Catherine de Trémolière, fille de haut et puissant seigneur Raymond de la Trémolière, sieur de Roffiac et d’Alenc, et de Dauphine du Prat. Leur contrat est du 16 janvier 1564. Sont issus de ce mariage :
    1. Jean, qui suit ;
    2. N*** de Méalet, mariée à noble Jean de Barriac, seigneur de Barriac et du Caylar ;
    3. Marguerite, mariée à noble Hector de Cases, seigneur de Pons, en 1592.

  3. Jean DE MÉALET, seigneur de Fargues, de Romegoux, de la Capelle et de Roffiac, épousa, le 23 septembre 1600, Claude-Roberte de Lignerac, fille de Pantaléon-Robert de Lignerac, seigneur de Cambon et de l’Espinasse, et de Louise d’Anjoui. Ils laissèrent un fils, qui suit :

  4. Pantaléon DE MÉALET, seigneur de Fargues, chevalier de l’ordre du roi, et gentilhomme ordinaire de sa chambre, épousa, le 3 octobre 1622, Louise de Brugier, fille d’Amable de Brugier, écuyer, seigneur d’Avenaux, et de Louise de la Richardière. Ils eurent un fils dont l’article suit :

  5. Amable DE MALET, baron de Fargues, seigneur de Roffiac et autres lieux, épousa, le 29 juin 1673, Marguerite Laparra, fille de Claude Laparra, du lieu de Varboulès, près d’Aurillac en Auvergne, et de Marie de la Ronce. Cette Marguerite Laparra était sœur de N.... Laparra, ingénieur et lieutenant-général des armées du roi. De ce mariage vinrent :
    1. N*** de Méalet, qui suit ;
    2. Françoise-Louise, née le 14 juillet 1677, et reçue à Saint-Cyr au mois de juin 1687, sur les preuves de sa noblesse.

  6. N*** MÉALET, comte de Fargues, baron de Vitrac, ancien capitaine au régiment du Perche, épousa, en 1727, N*** de la Carrière, fille d’Antoine-Raymond de la Carrière, alors prévôt ou vice-bailli d’Aurillac et de Montauban. Il eut de son mariage :

  7. Jean-André DE MÉALET, comte de Fargues, seigneur de Romegoux et autres terres, capitaine des grenadiers dans Bourbonnais, infanterie, reçut trois coups de feu à la tête dans ses diverses campagnes. Il avait épousé N*** Massebau de Sédaiges, de laquelle il laissa six garçons et deux filles ; parmi les six garçons il y eut cinq chevaliers de Malte. Son successeur :

  8. Jean-Joseph DE MÉALET, comte de Fargues, seigneur de Romegoux et autres lieux, capitaine dans Royal, cavalerie, fut prendre les ordres de Mgr. le comte d’Artois à Turin, en 1790, avec deux autres gentilshommes de la province. Il émigra en 1791. Il a fait les campagnes dans l’armée des princes, comme officier dans la compagnie des gentilshommes d’Auvergne. Il venait d’obtenir, à l’instant de sa mort, en la propriété d’un régiment de dragons de son nom, dont le commandement passa alors à son frère le commandeur de Fargues, qui fut employé dans l’armée de Mgr le prince de Condé. Il avait épousé Victoire de Pons de Bénestat, fille unique du marquis de Pons, ancien capitaine de cavalerie. De ce mariage vinrent :
    1. Antoine, comte de Fargues, officier dans le régiment de son oncle à l’armée de Mgr le prince de Condé, puis capitaine dans les hulans de Merfeldt au service de l’Autriche : il est né en 1775 ;
    2. Jean-Joseph, dont l’article suit.

  9. Jean-Joseph DE MÉALET, comte de Fargues, né en 1776, chevalier de Malte, émigra en 1791. II a fait les campagnes dans l’armée des princes en qualité de lieutenant dans le régiment de Fargues. Il fut président des administrations des hôpitaux de Lyon. Il servit en qualité de chef de cohorte dans la garde nationale de cette ville, et s’acquitta des devoirs d’un sujet fidèle et dévoué, dans les circonstances qui rappelèrent l’auguste maison de Bourbon sur le trône de France en 1814. Ce fut à cette occasion qu’ayant été chargé d’une mission secrète auprès de Monsieur, frère du roi, par le corps municipal de Lyon, il reçut de S. A. R. la décoration de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il fut nommé ensuite colonel de la cavalerie de la garde nationale lyonnaise, par le commissaire de Sa Majesté, M. le comte de Noailles. Il épousa à Munich en 1801, Antoinette-Sybille-Sabine Ballard d’Arnas. Sont issues de ce mariage :
    1. Jeanne-Joséphine-Caroline-Aimée-Sabine, née le 18 mai 1801 :
    2. Victoire-Joachime-Emma, née en décembre 1803.
    3. Jeanne-Julienne-Olympe, née en 1805.
Armes. D’azur, à trois étoiles d’argent, deux et une, au chef d’or.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 187
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+