04 janvier 2009

La famille du Val III

Branche des du Val, seigneurs de Vivey et d'Essertenne.
  1. Richard du VAL, chevalier, seigneur de VIVEY, Montigny-sur-Vingeanne, Villeneuve, Mussiot, la Maison-du Bois et Essertenne, fils de Jacques du Val et de Madeleine de Contay, épousa, le 16 octobre 1630, Philippe de Montroz, fille de Charles de Montroz, chevalier, baron de Saint-Thibaut, seigneur de Bressy et autres lieux, et de Marguerite des Marins de Montgenoux (Charles de Montroz était fils de Claude de Montroz et de Louise de Luxembourg ; Marguerite des Marins de Montgenoux était fille de François des Marins de Montgenoux et de Suzanne de Joyeuse.). Il fut, en 1618, lieutenant des carabiniers ; il fit les campagnes de 1620 en Normandie et en Anjou, de 1621 en Poitou, Saintonge et Guyenne, et de 1662 en Guyenne et Languedoc. Il y fit si bien son devoir, que le roi le nomma, à l'époque du siège de Montpellier, capitaine de la compagnie dont il était lieutenant. II se trouva, en 1628, au siège de la Rochelle, et en 1632 à celui de Trèves où il fut blessé. Le roi l'ayant fait son aide-de-camp, il servit en Lorraine et en Allemagne pendant les années 1633, 1634 et 1635. A la déclaration de guerre entre la France et l'Espagne, le roi le nomma gouverneur du château de la Romagne, poste alors très-important. Il eut de son mariage sept enfants, dont l'aîné seul, qui suit, a laissé postérité.

  2. Joseph-Marie DU VAL, chevalier, seigneur de Vivey, Mussiot et Essertenne, épousa, le 8 février 1665, Marie-Edmée de Rémond, fille de Nicolas de Rémond, seigneur de Buncé et de la Colombière, capitaine d'infanterie, et d'Elisabeth Boulanger. M. le maréchal du Plessis-Praslin, auquel il avait l'honneur d'appartenir, et sous les ordres duquel il fit, en 1648, la campagne de Piémont, où il se distingua au combat et siège de Crémone, le fit nommer, en 1650, capitaine dans le régiment de Navarre, infanterie. Il fut blessé dangereusement au siège de Valence, le 27 juin 1656 ; et à la paix des Pyrénées, il quitta le service pour se marier. De douze enfants qu'il eut, un seul qui suit, a laissa postérité :

  3. Richard DU VAL, chevalier, seigneur d'Essertenne, servit dans la marine royale, et y fit quatre campagnes ; il s'était maria trois fois, 1.° en 1710, à Claude-Pierrette d'Hennezel de Beaujeu, dont il n'eut point d'enfants ; 2.° à Pierrette Ingeburge de Laborey de Salans, dont une fille morte en bas âge ; et 3.° en 1721, à Susanne d'Esterno, fille d'Alexandre d'Esterno, seigneur d'Esterno, et de Claudine d'Aubert de Résie, fille de Lambert d'Aubert de Résie, seigneur de Résie et Chevigney, et de Françoise de Lallemand de Vaite. Il eut de ce mariage :
    1. Claude Lambert, dont l'article suit ;
    2. Pierre-François-Joseph qui a formé la branche rapportée ci-après.

  4. Claude-Lambert du VAL, chevalier, seigneur d'Essertenne, entra, en 1742, au service du roi, comme lieutenant dans le régiment de la Suze, dragons, dans lequel il servit pendant quinze années. Il s'est marié deux fois ; 1.° en 1749, à Anne-Marie Brice, fille de Laurent Brice, chevalier de Saint-Louis, et d'Anne Poupart ; 2.° en 1756, à Catherine Berthelemy, fille de François Berthelemy, conseiller du roi, et de Marguerite du Buisson.
    Enfants du premier lit
    1. Pierre-Joseph, mort jeune ;
    2. Laurent-Nicolas, mort officier au corps royal du Génie ;
    3. Pierre-Gabriel-Dominique, mort jeune ;
    4. Antoine-Joseph-Philippe, mort jeune ;
    5. Pierre du Val, vivant, prêtre et chanoine de la cathédrale de Dijon.
    Enfants du second lit :
    1. Pierre-Gabriel-Dominique-François, mort lieutenant au régiment de Champagne ;
    2. Laurent-Joseph-Lambert, ecclésiastique, vivant ;
    3. Joseph-Anicet, mort jeune ;
    4. Pierre-Marie-Stanislas, dont l'article suit ;
    5. Gabrielle Lazare, mort à l'expédition de Saint-Domingue, sous les ordres du général de Clerc ;
    6. Jean-Antoine-Hippolyte du Val, vivant, célibataire ;
    7. Marie-Marguerite, morte jeune.

  5. Pierre-Marie-Stanislas du VAL, chevalier, seigneur d'Essertenne en Franche-Comté, entra, en 1772, en qualité d'élève du roi, à l'école royale et militaire de la Flèche, et ensuite à celle de Brienne ; de là il fut nommé par le roi, en 1779, cadet gentilhomme, puis sous-lieutenant, lieutenant et capitaine dans le régiment d'Austrasie, infanterie, où il a servi jusqu'en 1792, époque où la révolution et l'insurrection de son régiment l'ont forcé de quitter la France ; fidèle à son roi, il alla rejoindre incontinent l'armée de Son A. S. monseigneur le prince de Condé, où il a continué à le servir jusqu'au licenciement de ladite armée. Il fut décoré, en 1796, de la croix de Saint-Louis, au nom du roi, par monseigneur le prince de Condé. Il a épousé, le 24 mai 1803, Amélie-Octavie de Pernon, fille de Louis-Aimond de Pernon, trésorier général de la maison du roi, et administrateur général de la loterie de France, mort sur l'échafaud, victime d'un jugement révolutionnaire, à cause de son attachement pour son roi, et d'Adélaïde-Marie-Octavie de Lorimier de Chamilly, fille de M. de Lorimier de Chamilly, premier valet-de-chambre du roi, aussi mort sur l'échafaud, victime de son dévouement pour son maître Louis XVI, qui a daigné le recommander à son fils dans son testament. Pierre-Marie-Stanislas du Val a pour enfants :
    1. Lambert-Marie-Stanislas, encore enfant ;
    2. Renée-Marie-Octavie, encore enfant.
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 337
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

Liste des articles sur la famille du Val :

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+