22 juillet 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : TI

TINSEAU. Anoblie en 1568 et confirmée dans sa noblesse en 1670, cette famille de Besançon remonte à Étienne Tinseau, gouverneur du château de Montaichère, où il fut tué pendant un siège. Son fils, Antoine Tinseau, marié à Philippine Alviset, mourut en 1601. Leurs armes se voyaient sur leur tombeau aux Jacobins de Besançon. C'est d'eux que descendait Jean Antoine Tinseau, cogouverneur de Besançon en 1670, père d'Alexandre Antoine Tinseau, conseiller au parlement, dont un des enfants, Jean Antoine, devint évêque de Nevers, comte de Prémery. La branche cadette des seigneurs de Gennes a donné deux conseillers au parlement et des officiers. Alliances : Alviset, de Villers, Bouvot, Riboux, Domet, Duban, d'Olivet, de Murat, etc. Armes : de gueules, à un bras vêtu d'or, mouvant de sénestre et tenant un rameau d'hysope à trois branches d'or.

TISSERAND ou TIXERAND. En 1679, Pierre Tixerand était professeur en l'Université de Dole. Sa famille, anoblie en 1705, possédait les seigneuries de Servance et de Seroz. Armes : de gueules, à la levrette d'argent, accolée de gueules et bouclée d'or.

TISSOT. Originaire de Pontarlier, cette famille obtint en 1532 la permission de posséder fief, et a donné en 1571 un procureur général de l'Université de Dole. Armes : d'azur, au sautoir engrêlé d'or, chargé en coeur d'une rose d'azur.
Source : Annuaire de la noblesse de France 1867
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36595x/f375.item

Aucun commentaire:

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+