22 juillet 2007

Nobiliaire de Franche-Comté : VA

VADANS. Il y avait deux terres de ce nom en Franche-Comté l'une près de Gray et l'autre près d'Arbois. Cette dernière a donné son nom à une famille éteinte depuis trois siècles. Armes : d'argent, au château de gueules, surmonté de deux tours pointues, celle de sénestre plus bas; à l'ours de sable, issant de la porte.

VAIRE. Gauthier de Vaire était à la première croisade. Jean de Vaire fut connétable du comté de Bourgogne en 1284 ; un autre Jean vivait en 1363. Leur famille est depuis longtemps éteinte. Alliances : Myon, Grammont, Thoraise. La terre de Vaire, près de Besançon, appartenait au XVIe siècle à la famille de Poutier. Armes : de vair.

VAIVRE. La souche a formé plusieurs branches et a produit Jean de Vaivre, cogouverneur de Besançon en 1553, et Anatole de Vaivre, chevalier de Saint-George en 1499. Armes : d'azur, au sautoir d'or, chargé de cinq losanges de gueules.

VAL (du). Cette maison est originaire du duché de Bourgogne. La branche de Franche-Comté remonte à Richard du Val, seigneur de Vivey et d'Essertenne, capitaine de cavalerie en 1618. Elle existait encore en 1830. Alliances : Remond, Hennezel, I.aborey, Esternoz, Brice, Barthélemy, etc. Armes : d'azur, à la bande d'argent.

VALIMBERT. Frédéric de Valimbert, médecin et cogouverneur de Besançon en 1640, fut père d'un conseiller au parlement dont la postérité s'est éteinte. Armes : d'azur, à la fasce d'argent, accompagnée de trois étoiles d'or.

VALLE. Claude Valle, de Besançon, fut anobli en 1632. Son fils était cogouverneur en 1631. Alliances : Buson, Poutier, Mareschal. Armes : écartelé de gueules et d'argent, à la croix ancrée de l'un en l'autre.

VANDELIN D'AUGERANS. Famille anoblie le 20 juillet 1816 par Louis XVIII. Armes : d'azur, à un chevron d'argent, accompagné de trois étoiles du même.

VANNOZ. Pierre-Philippe Xavier Vannoz, écuyer, seigneur de Montperreu, Saint-Folin, Septfontaines, représentait cette famille au siècle dernier. Il a existé des seigneurs de Vannoz qu'on voit figurer sur les listes de la noblesse de la province en 1562, 1606 et 1633.

VARIN. Annet Varin était cogouverneur de Besançon. Plusieurs de ses descendants occupèrent la même charge de 1730 à 1790, cette famille a donné trois conseillers au parlement. La branche cadette des Varin d'Audeux eut recours à des lettres de noblesse en 1611. La branche des Varin de Noidans se fit anoblir en 1634. Jean-Baptiste Varin de Noidans, capitaine de cavalerie, reçut des lettres de chevalerie en 1661. Son fils fut major de la citadelle de Besançon en 1715. Ces deux dernières branches sont éteintes. Alliances : Fleury, Grospain, Brenot, Pillot, Morel, Vuillin, Vacelet, Dufresne, Bocquet, Sarragoz, Clerc, Orchamps, Lavier, etc. Armes : d'azur, à une croix ancrée d'or, chargée d'une coquille de gueules, et depuis 1611 chargée d'un écu d'argent, à un rameau de laurier de cinq branches de sinople, mis en bande, surmonté au 1er canton d'une étoile d'azur.

VAROZ, Jean Varoz dit Gaucher, colonel au service de l'Espagne, se retira à Besançon et acquit la terre de Rolans. Son père avait été anobli en 1626 pour services militaires, et obtenu la même année des lettres de chevalerie. La postérité de Jean Varoz se fixa aux Pays-Bas. Armes : d'or, à quatre serpents de sable en pal ; au chef d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

VAUCAIRE. Richard de Vaucaire, d'une famille originaire d'Italie, était seigneur de Frasne et connétable du comté de Bourgogne au XIIe siècle. Sa fille unique épousa Hugues de Granges. Armes : de vair, à une fasce d'or.

VAUCHARD. Guillaume Vauchard vivait en 1380 ; un autre Guillaume habitait Gray en 1430. Son fils Guillaume était vicomte mayeur de Dole en 1503 ; et son petit-fils, Pierre Vauchard, devint conseiller au parlement. Nicolas Vauchard, président des monnaies en 1650, fut un de ses derniers rejetons. Alliances : Boutechoux, Montrichard, Marenches, Saint-Mauris, Hugon. Armes : d'or, à trois rocs de gueules.

VAUCHEROT. Les alliances de cette famille, aujourd'hui éteinte, avaient été contractées avec celles de Pardessus, Bonvalot, Saint-Mauris. Armes : de gueules, à la fasce d'argent, chargée d'une croisette pattée d'azur, et accompagnée de trois têtes de boeuf, accornées d'or.

VAUDREY. Originaire des environs d'Arbois, cette maison éteinte a donné dix-sept chevalier de Saint-George Elle a formé un grand nombre de branches : 1° celle de Vaudrey Courlaou, issue de Jean, chambellan du duc Jean Sans-peur, et mis à mort après l'assassinat de ce prince. Lancelot de Vaudrey, son fils, devint chancelier de Bourgogne, et son petit-fils, chevalier d'honneur au parlement, n'eut qu'une fille mariée à Claude de Ray ; 2° celle de Vaudrey de l'Aigle, formée par Antoine de Vaudrey, chambellan de Bourgogne, marié à une fille naturelle du duc Philippe le Bon; 3° celle de Vaudrey-Mutigné, qui a formé quatre degrés ; 4° celle de Saint-Phal, qui eut pour auteur Philibert de Vaudrey, maître de l'artillerie de Bourgogne, chambellan et gouverneur du Tonnerrois. Elle s'éteignit à la septième génération avec Georges de Vaudrey, marquis de Saint-Phal, après avoir formé le rameau de Valeroy-Saint-Remy, fini dans la maison de Salives ; 5° celle de Montjay, la plus ancienne, a donné un chambellan du duc de Bourgogne en 1437, un gruyer de Franche-Comté, maître de l'artillerie de Bourgogne, et un panetier de Charles-Quint ; 6° la branche de Beveuge, commencée au XVIe siècle, qui a donné un lieutenant général, Claude-Antoine-Eugène, comte de Vaudrey, seigneur de Beveuge. Alliances : Scey, Montbéliard, Choiseul, Villersexel, Montmorency, Vy, Montrichard, Ray, Roussillon, Bourgogne, Neufchâtel, etc. Armes : de gueules, à une émanche d'argent de deux pièces. Devise : J'AI VALU, VAUX, ET VAUDREY Allusion à trois terres de ce nom.

VAUGRENANS. Richard, sire et baron de Vaugrenans, vivait en 1230. Jean de Vaugrenans, vivant en 1329, n'eut qu'une fille, qui porta ses biens dans la maison de Montferrant. Alliances : Seveux, Saint-Quentin, Molpré, etc. La terre de Vaugrenans, au ressort de Salins, passa des Montferrand aux Vergy, aux Pontailler, aux Villers-la-Faye, etc. Armes : de sable, au lion d'argent, armé et couronné d'or.

VAULCHIER. Cette famille, dont la filiation remonte à 1430, aurait été anoblie en 1516. François Marie César, créé marquis de Vaulchier en février 1755, était brigadier des armées du roi ; son fils devint commandeur de Malte. Louis René-Sirnon, marquis de Vaulchier du Deschaux, était préfet de la Corrèze en 1815, puis directeur des postes de 1827 à 1830. Alliances : Bracon, Chissey, Legoux de la Berchère, Bougne, Amandre, Saix, Poligny, Terrier, etc. Armes : d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois étoiles du même.

VAUTRAVERS. Philibert de Vautravers, seigneur de Domblans et Charrin, gentilhomme de la chambre de Charles-Quint, acheta la terre de Verges en 1558 et y fit bâtir un beau château. François de Vautravers, seigneur d'Eclans, fut reçu à Saint-George en 1573.
Armes : d'azur, à trois pals d'or.
Voir la généalogie des Vautravers dans Mémoires historiques sur la ville et seigneurie de Poligny, Volume 2 sur Google Books

VAUX. Cette famille, de Salins, est éteinte dans celle d'Alepy en 1574. Jean de Vaux était conseiller aux comptes de Bourgogne en 1476. Alliances : Gilley, Merceret, Plaine, Pontailler, Faletans, Thomassin. Armes : d'azur, à trois chapeaux d'Albanais d'or.
Source : Annuaire de la noblesse de France 1867
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36595x/f375.item

5 commentaires:

airsat a dit…

Les Vautravers sont aussi alliés aux Rochefort par le mariage de Marguerite de Vautravers avec Jean de Rochefort, maître de l'artillerie de Bourgogne (du temps ou le duc étaient aussi comte de Bourgogne). Je ne saurais trop vous conseillez d'aller sur le site de l'abbaye d'Agaume où il y a une grande quantité de V.dont l'origine est une vallée suisse, le Val de Travers. Une branche s'installe au XIIè siècle à Poligny.

Anonyme a dit…

bonjour je suis un vautravers et je voudrai si il existe de nos jours des branches nobles de vautravers ? Merci de votre reponse

Gilles a dit…

Voir la généalogie des Vautravers dans Mémoires historiques sur la ville et seigneurie de Poligny, Volume 2 sur Google Books. Je n'ai pas trouvé de généalogie plus récente sur cette famille.

Cordialement,
Gilles

Anonyme a dit…

bonjour auriez vous des informations généalogiques concernant cette branche de vautravers :
D'azur à trois pieux (ou pals) fichés d'or, brisés d'une barre ... Tinb : une tête d'oie d'azur.(S d'Aimé,chevalier, 1291)
livre de Léon Gauthier Franche Comté Héraldique.
je n'arive pas a trouver une image de ce blason.
Mon grand père Constant Vautravers me dit qu' on ferait partie de cette branche est ce possible ?
Merci d'avance pour vos réponses.

Gilles a dit…

J'ai réussi à télécharger le livre de Léon Gauthier. On y lit : 316. VAUTRAVERS. D'azur à trois pieux (ou pals) fichés d'or, brisés d'une barre de ...

Les 3 petits points veulent dire que la couleur de la barre n'est pas connue et je n'ai rien trouvé d'autre ailleurs sur internet.

Cordialement,
Gilles

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+