18 juin 2006

La famille d'André

Blason de la famille de d'André
Nobiliaire universel de France - Tome 8
Nicolas Viton de Saint-Allais
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N0036869
pages 287 à 288

Armes: « D'or, au sautoir de gueules. »
D'ANDRÉ, famille originaire de la ville d'Annot, qui s'établit à Aix, il y a près de trois siècles.

  1. Paul D'ANDRÉ, Ier du nom, souche de cette famille, épousa, le 6 décembre 1604, Gaspard de Félix, fille de noble Philippe de Félix, des comtes du Muy, de Grignan et marquis d'Olières, et de Marguerite de Loques-Puy-Michel. Il en eut :

  2. Balthazard D'ANDRÉ, Ier du nom, reçu conseiller en la cour des comptes, le 25 juin 1637. Il épousa Claudine de Signier-Piozin, dont il eut :

  3. Balthazard D'ANDRÉ, IIe du nom, conseiller en la même cour, marié le 24 septembre 1664, avec Gabrielle de Meyronnet. De ce mariage naquirent :

    1. Paul, dont l'article suit ;
    2. Jacques, capitaine d'infanterie, mort sans postérité ;
    3. Catherine, mariée à Jean de Bonet, seigneur de Costefrède, conseiller en la cour des comptes, fils de Pierre de Bonet et de Marguerite de Roquebrune.

  4. Paul D'ANDRÉ, IIe du nom, écuyer, épousa Françoise de Gaufridy, fille de Jean-François de Gaufridy, des barons de Trets, conseiller au parlement de Provence, et d'Anne de Grasse de Moans, sa seconde femme. Il eut de ce mariage :

    1. Jacques Joseph, dont l'article suit ;
    2. Philippe, capitaine au régiment de Médoc, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis ;
    3. Gabrielle Thérèse, mariée, le 16 février 1755, avec Jacques de Clapiers, Ve du nom, seigneur de Colongue, fils de Lazare de Clapiers, seigneur de Colongue, et de Françoise de Maurel de Volone.

  5. Jacques Joseph D'ANDRÉ, était conseiller en la Cour des comptes en 1757.

  6. Jean D'ANDRÉ, Ier du nom, domicilié dans la province du Comtat, eut pour fils:

  7. Jean D'ANDRÉ, IIe du nom, qui s'est établi en Russie ; il est chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusale. Voir les informations sur la branche russe transmises en février 2009 par Stanislav Bogdanov.
Armes: « D'or, au sautoir de gueules. »

6 commentaires:

Anonyme a dit…

A cette époque les Félix n'étaient pas encore comtes de Grignan !

Gilles a dit…

Concernant les Félix, comtes de Grignan, je n'ai encore pu vérifier mais vous avez certainement raison. En complément, j'ai retrouvé sur geneabank AG13 le mariage de Paul d'André et Gasparde de Félix :

paroisse: Aix-en-provence Notaires
annee: 1604
date: 6/12/1604 00:00:00
nom-epoux: ANDRE
prenoms-epoux: POL
infos epoux: DOCTEUR EN DROITS AVOCAT EN LA COUR
nom-epouse: FELIX(DE)
prenom-epouse: GASPARDE
Nom-pere-epoux: ANDRE
prenom-pere epoux: PIERRE
infos pere epoux: PROCUREUR
Nom-mere-epoux: MARROCQUE
prenom-mere-epoux: DELPHINE+
Nom-pere-epouse: FELIX(DE)
prenom-pere-epouse: PHILIP
infos pere epouse: AVOCAT EN LA COUR+
Nom-mere-epouse: LOCQUES(DE)
prenom-mere-epouse: MAGDELEINE+

Celui de Philip FELIX et Magdeleine LOQUE

paroisse: Aix-en-provence Notaires
annee: 1570
date: 1/3/1570 00:00:00
nom-epoux: FELIX
prenoms-epoux: Philip
nom-epouse: LOQUE
prenom-epouse: Magdeleine
Nom-pere-epoux: FELIX
prenom-pere epoux: Pierre
Nom-mere-epoux: FRANCIS
prenom-mere-epoux: Anne
Nom-pere-epouse: LOQUE
prenom-pere-epouse: Jehan Louis
Nom-mere-epouse: ARBAUD
prenom-mere-epouse: Gasparde

Celui de Pierre ANDRE et Delphine MARROC

paroisse: Aix-en-provence Notaires
annee: 1572
date: 13/12/1572 00:00:00
nom-epoux: ANDRE
prenoms-epoux: Pierre
nom-epouse: MARROC
prenom-epouse: Delphine
Nom-pere-epoux: ANDRE
prenom-pere epoux: Jehan
Nom-mere-epoux: FAUCHIER
prenom-mere-epoux: Jaumette
Nom-pere-epouse: MARROC
prenom-pere-epouse: André
Nom-mere-epouse: GONDE
prenom-mere-epouse: Honorade

Gilles a dit…

Pn peut aussi trouver le mariage d'André MARROC et Honorade GONDRE

paroisse: Aix-en-provence Notaires
annee: 1554
date: 20/10/1554 00:00:00
nom-epoux: MARROC
prenoms-epoux: André
nom-epouse: GONDRE
prenom-epouse: Honorade
Nom-pere-epoux: MARROC
prenom-pere epoux: Jehan
Nom-mere-epoux: JEHAN
prenom-mere-epoux: Jaumete
Nom-pere-epouse: GONDRE
prenom-pere-epouse: Giraud
Nom-mere-epouse: CONSTANT
prenom-mere-epouse: Jehanne

Sophie d'André a dit…

Bonjour, je suis une descendante d'Antoine-Balthazar-Joseph d'André de Bellevue


conseiller au parlement, législateur et directeur général de police, né à Aix , le 2 juillet 1759, de Jacques-Joseph-Gabriel-Benoît d'André, conseiller en la cour des comptes d'Aix, et de Anne-Jeanne-Françoise de Payan de Saint-Martin", mort à Paris le 16 juillet 1825 ; était avocat en parlement quand il fut pourvu, le 14 avril 1779, de la charge de contrôleur au parlement d'Aix. Le 5 avril 1789, il fut élu député de la noblesse aux Etats généraux par la sénéchaussée d'Aix, fut un des premiers de son ordre à se réunir au tiers état, puis fut nommé membre du comité de Constitution. Il fut très actif et prit la parole dans une foule de circonstances. M. Octave Teissier, dans son excellent ouvrage sur les constituants de la Provence, nous donne sur ce législateur une foule de détails intéressants, mais l'exiguïté de notre cadre nous forçant d'être assez bref, nous nous contentons d'énumérer rapidement l'attitude d'André à la Constituante. Il se prononça pour l'institution du jury au civil et au criminel, pour l'amovibilité des juges, proposa la création d'un tribunal de cassation, appuya la motion de Robespierre tendant à exclure du ministère, pendant quatre ans, les membres des législatures du tribunal de cassation, etc. Elu président de l'Assemblée le 31 juillet 1790, plus tard il ne voulut pas admettre que Louis XVI après son retour de Varennes, fût mis en cause et réussit à faire écarter la question de déchéance. Les actes de ce législateur qui suivirent ne furent pas plus libéraux ; il s'attacha à combattre le plus possible la liberté de la presse. Ce fut du reste son dernier acte réactionnaire, car le mandat de la Constituante venait d'expirer. Il se retira dans la vie privée et se livra au commerce. Suspecté d'entretenir des relations avec les émigrés et d'être un accapareur, il fut inquiété en 1792. Il prit alors le parti de se réfugier en Angleterre, en se donnant complètement au parti royaliste. A la rentrée des Bourbons en 1814, il fut récompensé de son zèle réactionnaire et on le nomma directeur général de la police, et ensuite intendant de la maison du roi. Pendant les Cent-Jours, il resta fidèle à Louis XVIII et reprit ses fonctions d'intendant des domaines de la couronne, poste qu'il occupa jusqu'à sa mort arrivée en 1825

Gilles a dit…

Merci beaucoup pour ce complément très riche et très détaillé.

CDN a dit…

Antoine Balthazar Joseph d'André (1759-1825), est inhumé dans une chapelle de la 31ème division du Père-Lachaise, avec son épouse Thérèse Emélie Fortunée Mignard (1764-1832), et leur fils Antoine Maurice Joseph d'André (1789-1860).
La chapelle de la famille d'André existe encore. Elle setrouve au bas sur la droite des escaliers qui lient l'Avenue des Acacias au Chemin de la Guérite, via le massif mausolée de la famille Panhard !!!