22 juin 2008

Becdelièvre. Branche des seigneurs de Boisbasset.

Branche des seigneurs de Boisbasset.
  1. Pierre DE BEC-DE-LIÈVRE, IIe du nom, seigneur du Boisbasset et du Haut-Bois, fils puîné de Guillaume, seigneur du Bouexic, et de Jeanne Sorrel, après la mort du duc François II, fut disgracié pour être entré dans le parti que madame de Beaujeu, régente de France, avait en Bretagne. La duchesse Anne ordonna, le 20 avril 1491, Gilles de Coëtlogon, seigneur de Méjusseaume, son chambellan, de saisir tous ses biens, dans lesquels il rentra à l’époque du mariage de Charles VIII. Il rendit hommage à la duchesse Anne pour sa terre de Boisbasset, les 22 avril 1502 et 16 juin 1503. Il mourut le 1er février 1504. Il avait épousé, 1.° Robine Tremblaye, fille de Pierre et de Jeanne du Rochel ; 2.° Jeanne de Bourgneuf, fille de Pierre, seigneur de Cussé, et d’Olive Blanchet. Il eut de son premier mariage :
    1. Jeanne, mariée, le 3 août 1501, à Bertrand seigneur de Cacé ; et du second :
    2. Louis, qui suit ;
    3. Arthuse, qui épousa, 1.° Jean le Saige, seigneur de la Gontraye ; et 2.° Pierre de Saint-Pern, seigneur de la Hongueraye, avec lequel elle fit aveu au roi, le 16 décembre 1539, de la terre de Noyal-sur-Saiche ;
    4. Françoise, mariée à Guyon-Brillet, seigneur de Lobinière, au Maine ;
    5. Et Gillette, mariée à Guillaume Pescherel, seigneur de la Villeneuve.

  2. Louis DE BEC-DE-LIÈVRE, premier seigneur du Boisbasset et du Hautbois, filleul de Louis XII, épousa Julienne de la Boulaye, qui vivait encore en 1530, et dont il eut :
    1. Gilles, mort en 1541, sans postérité de Perrine du Masle, qui se remaria à François de Serent, seigneur de Rivière ;
    2. Et Pierre, qui suit :

  3. Pierre DE BEC-DE-LIÈVRE, IIIe du nom, seigneur du Hautbois et du Boisbasset, obtint, en cette qualité, et comme fils de Louis et petit-fils de Pierre DE BEC-DE-LIÈVRE et de Jeanne de Bourgneuf, sentence des grands-jours tenus à Ploërmel, le 2 août 1541, contre Jean le Prêbtre, contre qui il plaidait pour des droits seigneuriaux de la terre du Boisbasset : cette sentence fut suivie d’arrêts, des 22 septembre 1542, et 3 avril 1545. Le 1er juillet 1549, demoiselle Jeanne de Boisoreaut, veuve de noble homme de Croixelay, seigneur de la Violays, lui rendit aveu de sa terre de la Rouxelays, comme mère et tutrice de Nicolas de Croixelay son fils aîné. Il épousa Jeanne de Masle, fille de Pierre, seigneur de Masle, et d’Isabeau de Montauban, dont il eut :
    1. Jean, qui suit :
    2. Autre Jean, religieux à l’abbaye de Saint-Mellaine de Rennes, puis recteur de Maure ;
    3. François, qui a fait la branche des seigneurs de Saint-Maur et de Penhouet, rapportée après celle de son frère aîné ;
    4. Julienne, mariée le 15 mai 1575, à Jean Fauvel, seigneur de la Vallée Saint-Just ;
    5. Et Catherine, mariée à Pierre de Goula, seigneur de la Verguiette, en Anjou.

  4. Jean de BEC-DE-LIÈVRE, IIIe du nom, seigneur du Boisbasset et du Hautbois, fut lieutenant-général des eaux et forêts de Bretagne. Il épousa, le 5 août 1569 ; Louise Pellerin, dame de Penhouet, fille d’Yves, seigneur de la Guichardays et du Bohurel, dont il eut :
    1. François, qui suit ;
    2. Mathurin, mort sans alliance ;
    3. Françoise, qui fut mariée à Jacques de Priva , seigneur de Bignous et de Pompeau ;
    4. Gillette, qui épousa 1.° Jean de Gerrille, seigneur de la Barre-Chevry ; et 2.° Nicolas de Kerjan, seigneur de PréeIo ;
    5. Et N*** femme de N*** de Lezenet, seigneur de Volnéant.

  5. François DE BEC-DE-LIÈVRE, IVe du nom, seigneur du Boisbasset et du Hautbois, donna partage à Françoise sa sœur, le 30 novembre 1596, et mourut le 20 avril 1639. Il avait épousé Jeanne de Limoges, dame de Chusseville, dont il eut :
    1. Jean, qui suit ;
    2. Et Nicole, mariée en septembre 1633, à René Rouault, seigneur de Tregneil-Lauvaux.

  6. Jean DE BEC-DE-LIÈVRE, IVe du nom, seigneur du Boisbasset, du Hautbois et de Chusseville, épousa, par contrat du 20 décembre 1630, Louise de la Ruée-Saint Marcel, fille de Guillaume, seigneur de Beauregard, et de Gillonne de Saint-Pern, dont il eut :
    1. Gillonne, dame du Boisbasset, qui épousa 1.° Gilles-Henri, seigneur de Bohal ; et 2.° N*** Tafin, seigneur de la Rouairie, brigadier des armées du roi. Etant, veuve de son premier mari, elle fut maintenue dans sa noblesse par arrêt de la chambre de la réformation, du 27 juin 1669 ;
    2. Et Jeanne, mariée à Christophe de Bede, seigneur de Belleville.
Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 130
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

5 commentaires:

d'hirtzbach a dit…

Pourquoi BEC-DE-LIEVRE, alors qu'il s'agit de BECDELIEVRE. Ma femme est née BECDELIEVRE, la particule semblerait indiquer un lieu et pas une malformation, car ce nom n'est apparu en terme médical qu'au XIXe siècle. Qui pourrait me donner l'origine du nom ? Merci

Gilles a dit…

Le Nobiliaire Universel de France utilise l'orthographe Bec-de-Lièvre alors que de nombreux autres auteurs écrivent le nom de cette famille Becdelièvre. Vous savez, il n'y a pas vraiment d'orthographe pour les noms propres ou alors depuis très peu de temps, il ne faut pas y attacher une grande importance en généalogie. Quand à l'origine du nom de cette famille, je ne la connais pas.

Régine a dit…

Bonjour
Auriez vous des renseignements sur LE SAGE JEAN qui épousa Arthuse BECDELIEVRE?
Je suis à la recherche de ces renseignements pour poursuivre mon arbre
Merci
Cordialement

Gilles Dubois a dit…

Bonsoir,

Désolé mais je n'ai aucune information supplémentaire sur Jean Le Saige (Le Sage) seigneur de la Gontraye à part le fait qu'il a été le premier époux d'Arthuse de Becdelièvre.

Cordialement,
Gilles

Régine a dit…

merci quand meme
cordialement
Régine