29 juin 2008

Becdelièvre. Branche des seigneurs de Bonnemare

Branche des seigneurs de Bonnemare.
  1. François DE BEC-DE-LIÈVRE, VIIe du nom, fils puiné de Charles II, seigneur de Quévilly, et de Françoise Surreau, sa première femme, fut seigneur de Bonnemare de Farceaux, de Farin et de Villers, par les partages de la succession de Thomas Surreau, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, son oncle maternel, suivant les actes du 28 janvier 1576 et reçut pour partage de Pierre V, son frère aîné, en la succession de Charles leur père, le 19 décembre 1600, la seigneurie du Manoir-Pégouin ; il servait dans la compagnie du capitaine Boisdannebourg en 1576, et fut homme d’armes de la compagnie de François d’Orléans, marquis de Rothelin, en 1587 ; puis gentilhomme ordinaire de la chambre du roi par lettres de retenue en 1612. Il épousa en 1580 Anne Hollé ; fille de Barthélemi, seigneur de la Haule, et de Marie de Clainville, dont il eut :
    1. François, seigneur de Bonnemare, qui fut d’abord homme d’armes de la compagnie de M. le comte de Soissons en 1611, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi et capitaine de cent hommes d’armes de ses ordonnances ; en 1622, capitaine au régiment de Vardes, et en 1625 en celui de Lesmont. Par lettres données à Tours le 7 septembre 16 17, le roi ayant indiqué les états à tenir à Tours, il fut élu député de la noblesse du bailliage de Gisors le 6 novembre de ladite année, et mourut sans alliance en 1625 ;
    2. Pierre, seigneur de Farceaux, qui obtint du roi, après la mort de son frère François, la compagnie d’infanterie, que ses infirmités ne lui permirent pas de garder, et qui mourut sans alliance ;
    3. Henri, prêtre et curé de Saint-Denis-le-Ferment, devenu seigneur de Bonnemare, céda ses terres à Jacques, son frère puîné, en faveur de son mariage ;
    4. Jacques, qui suit :
    5. Anne, femme de Nicolas Boulloche, maître des requêtes de la reine, mère de Louis XIII. Elle est morte avant l’année 1626.
    6. Et Marie qui épousa 1.° le 4 octobre 1621, Guillaume de Banastre, seigneur de Routes, et 2.° Jean Costard, seigneur des Ervollus.

  2. Jacques DE BEC-DE-LIÈVRE, seigneur de Bonnemare, de Farceaux, de Farin et de Villers, capitaine au régiment de Lesmont, sur la démission de Pierre, son frère ; puis dans celui du Tot, en 1637, dans lequel il servait à l’armée commandée par M. le duc de Longueville. Il épousa, le 8 avril 1643, Charlotte Allorge, fille de Georges, seigneur de Malicorne, et d’Elisabeth de Lieuray. Elle mourut le 17 septembre 1666. Il en eut :
    1. François Henri, seigneur de Bonnemare et de Farceaux, maréchal-des-logis compagnie de chevau-légers, qui épousa, le 2 décembre 1668, Florentine Rouault, fille de Mathurin, seigneur des Rouairies, et de Florentine de Bonardy. Il mourut sans postérité.
    2. Georges-François, seigneur de Villers, capitaine de dragons, mort sans enfants de Marguerite de Sainte-Marie d’Agneaux ;
    3. Jacques-Philippe, qui suit ;
    4. Pierre, capitaine au régiment de la Marine, mort sans alliance ;
    5. Anne-Elisabeth, femme d’Anne Allorge, seigneur de Malicorne ;
    6. Et Marie-Catherine, mariée en février 1672, à Charles du Caron, seigneur de Ranfeugères.

  3. Jacques-Philippe DE BEC-DE-LIÈVRE, seigneur de Bonnemare, né le février 1651 , mort le 11 décembre 1719, avait épousé, le 2 janvier 1675, Madeleine le Marchand, fille de Jacques et d’Anne de Tribout, dont il eut :

  4. Jacques-Georges DE BEC-DE-LIÈVRE, seigneur de Bonnemare, né le 3 novembre 1677, qui fut lieutenant d’infanterie au régiment de Montenay. Il mourut le 2 avril 1747. Il avait épousé, le 2 décembre 1702, Française de Coqueray, fille de Jean, seigneur de Montval, de laquelle il eut :
    1. Jean-Jacques René, qui suit ;
    2. Pierre-Marie, né le 3 novembre 1715, prêtre et curé d’Ouainville, mort en 1770 ;
    3. Françoise-Hélène, née le 1er décembre 1704, mariée le 14 février 1726 à Louis Martel, seigneur de Gravetel, fils de Louis, seigneur de Gravetel, et de Madeleine de Sainte-Marie, morte le 14 décembre 1732 ;
    4. Et Susanne-Angélique, née le 12 janvier 1707, mariée le 2 juillet 1729 à Robert le Mancel, seigneur de Secqueville, et de Louis de Bellanger, mort le 16 août 1730.

  5. Jean-Jacques-René DE BEC-DE-LIÈVRE, seigneur de Bonnemare, né le 15 mars 1709, chevalier de Saint-Louis, capitaine de cavalerie par commission du 1er septembre 1751, mestre-de-camp de cavalerie au 1er juin 1762, officier dans la première compagnie des mousquetaires de la garde du Roi.
Nota. Les armes de Bec-de-Lièvre sont : de sable à deux croix tréflées au pied fiché d’argent, accompagnées d’une coquille-oreillée, de même en pointe. Pour devise : HOC TEGMINE TUTUS.

Source : Nobiliaire Universel de France, Tome I, page 144
BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/document?O=N036861

1 commentaire:

lully a dit…

bonjour,de quel Bonnemare sagit il ? pouvez vous me situer ce lieu ? si c'est le Bonnemare situé actuellement sur la commune de Radepont (27380) je suis à la recherche de documents, ou d'informations parlant de ce bonnemare au 11ème ou 12ème siecle . quelqu'un peut il m'aider ?

eXTReMe Tracker This is a Genealogy site. Retrouvez-nous sur Google+